Actualités

VACCIN COVID-19 : Des règles même avec un traitement par testostérone ?

Actualité publiée il y a 3 mois 3 jours 7 heures
Experimental Biology 2022
Des symptômes menstruels associés au vaccin COVID-19 sont aussi signalés chez des personnes non habituellement réglées, car suivant un traitement par testostérone (Visuel Adobe Stock 439627858).

Parmi les effets très médiatisés de la vaccination contre COVID-19, des perturbations des règles, en général sur un petit nombre de cycles, qui se manifestent par des saignements « intermenstruels », plus ou moins abondants, des crampes ou encore la réapparition de règles chez des femmes ménopausées. Cette nouvelle recherche menée par une équipe de la Washington University fait cette fois état de symptômes menstruels associés au vaccin COVID-19, signalés chez des personnes non habituellement réglées, car suivant un traitement par testostérone. Ces données présentées au Congrès Experimental Biology 2022 attirent l'attention sur les effets secondaires physiques et mentaux possible de la vaccination COVID, chez les personnes sous traitement hormonal censé supprimer les menstruations.

 

L'étude est la première à examiner le syndrome menstruel associé au vaccin, chez les personnes qui prennent de la testostérone ou d'autres hormones afin de supprimer les menstruations, comme les personnes transgenres. De nombreuses personnes qui n'ont généralement pas leurs règles ont en effet déclaré avoir eu des saignements intermenstruels ou d'autres symptômes après avoir reçu un vaccin COVID-19, selon cette enquête en ligne menée par l’équipe de St. Louis. « Il est important d'examiner les impacts de la vaccination COVID-19 sur les règles et les saignements intermenstruels chez ces groupes trop souvent exclus des études et de la discussion », commente l’auteur principal, Katharine Lee, chercheur à l'Université de Washington à St. Louis.

Inclure plus largement toutes les identités de genre dans les études

liées à la physiologie de la reproduction basée sur le sexe, comme les règles.

 

L'étude : ici, l’équipe a analysé un sous-ensemble de réponses de participants qui n'ont généralement pas leurs règles, à une enquête en ligne sur les changements menstruels intervenus après la vaccination. Sur plus de 160.000 répondants à l'enquête, les chercheurs ont identifié 552 personnes qui ont déclaré utiliser de la testostérone ou d'autres hormones d'affirmation de genre et qui n'avaient généralement pas de menstruations. 460 des participants se sont identifiés comme transgenres, 241 comme non binaires et 124, genderqueers.

 

  • 33 % de ces répondants signalent des saignements intermenstruels après la vaccination ;
  • 20 % des douleurs à la poitrine ou aux seins ;
  • 46 % d'autres symptômes habituellement associés au cycle, comme des crampes et des ballonnements ;
  • Certains répondants déclarent « en » éprouver des effets négatifs importants de la santé mentale dont l'anxiété, la dépression, la dysphorie, les attaques de panique et des pensées suicidaires.

 

Les chercheurs relèvent que les essais cliniques sur les vaccins COVID-19 n'ont généralement pas examiné les impacts sur les expériences menstruelles et que ces effets secondaires possibles ne sont donc pas mentionnés.

 

« Alors que certains répondants éprouvent des problèmes de santé mentale liés à ces syndromes menstruels après la vaccination, il est urgent de mieux informer le public sur ces effets possibles, ce qui contribuera surement à réduire l'hésitation face à la vaccination ».