Vous recherchez une actualité
Actualités

VACCIN COVID-19 et changements menstruels, un lien plausible

Actualité publiée il y a 4 semaines 23 heures 40 min
BMJ

Suivant la décision des National Institutes of Health (NIH) de financer plusieurs larges études sur le lien possible entre la vaccination contre le COVID et des changements dans le cycle menstruel et les règles, cet expert en santé reproductive de l'Imperial College de Londres, affirme, premières données épidémiologiques à l’appui, qu'un lien entre les changements menstruels constatés après la vaccination et le vaccin est bien plausible et devrait être étudié plus avant. Cet article de perspective, publié dans le British Medical Journal, apporte encore un peu plus de légitimité à ces préoccupations et précise les contours des futures recherches.

 

Certes, dans l’ensemble, les changements signalés sont de courte durée, mais il s’agit de préciser l’incidence, les symptômes et la sévérité de cette « éventuelle » réaction indésirable y compris pour la réussite du programme de vaccination. De plus ces changements menstruels ne sont pas aujourd’hui répertoriés au nombre des effets secondaires courants de la vaccination contre le COVID-19, par les Agences sanitaires, et ici, par l’Agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA).

 

Pourtant, relève l’auteur, le Dr Victoria Male, les professionnels de soins primaires et les de la santé reproductive sont de plus en plus approchées par des personnes ayant vécu ces événements peu de temps après la vaccination.

Plus de 30.000 signalements ont été transmis à l’agence britannique MHRA

à début septembre 2021 et pour tous les vaccins COVID actuellement proposés.

 

Quels effets ? Et sur la fertilité ?

  • La plupart des personnes ayant signalé un tel changement dans leurs règles après la vaccination déclarent aussi un retour à la normale au cycle suivant ;
  • A ce jour, il n’existe aucune preuve que la vaccination contre le COVID-19 puisse affecter négativement la fertilité :  certains essais cliniques, cités par l’auteur, recensent des grossesses non désirées à des taux similaires dans les groupes vaccinés et non vaccinés ;
  • Enfin, dans les cliniques de procréation assistée, les mesures de fertilité et les taux de grossesse apparaissent similaires chez les patientes vaccinées et non vaccinées.

 

Quelles preuves réelles d'un lien ? A ce jour l’agence de surveillance britannique, comme les autres agences sanitaires, ne soutient pas la possibilité d’un lien entre les modifications du cycle menstruel et les vaccins contre le COVID-19, car le nombre de rapports est faible vs nombre de femmes vaccinées mais aussi vs la prévalence des troubles menstruels en général.

 

Et après d’autres vaccins ? Des changements menstruels ont déjà été signalés après d’autres vaccins à vecteurs ARNm et adénovirus, ce qui peut suggérer que ces changements menstruels puissent être plutôt le fait de la vaccination plutôt que des vaccins anti-COVID. Ainsi, la vaccination contre le HPV a également été associée à des changements menstruels. Plus globalement, explique l’auteur,

«  le cycle menstruel peut être affecté par une activation immunitaire en réponse à différents stimuli, y compris une infection virale ».

La corrélation entre stimulation immunitaire et changements menstruels peut s’expliquer par des mécanismes biologiquement plausibles liés à l’influence immunologique sur les hormones qui commandent le cycle menstruel ou encore des effets induits par les cellules immunitaires de la muqueuse de l'utérus, impliquées dans l'accumulation et la dégradation cycliques de ce tissu.

 

Des recherches approfondies sur cette éventuelle réaction indésirable restent essentielles au succès global du programme de vaccination, conclut le chercheur. L'hésitation à la vaccination chez les jeunes femmes est largement motivée par des allégations selon lesquelles les vaccins anti-COVID-19 pourraient nuire aux chances de grossesse future.

Ne pas tirer ces effets au clair pourrait alimenter ces craintes et desservir les efforts de vaccination. Enfin, si un lien entre la vaccination et les changements menstruels devait être confirmé, ces données pourraient alors permettre de prendre en compte, en médecine reproductive notamment, les cycles pouvant être altérés.

 

Dans l’attente, les femmes devraient être encouragées à signaler à leur médecin, tout changement de règles ou saignement vaginal inattendu, après la vaccination contre le COVID.

Autres actualités sur le même thème