Vous recherchez une actualité
Actualités

VACCINATION COVID-19 : 3 vaccins sans danger, même en cas d'allergies sévères.

Actualité publiée il y a 5 mois 1 semaine 1 jour
The Journal of Allergy and Clinical Immunology: In Practice
Les réactions allergiques sévères aux vaccins restent extrêmement rares et une surveillance de 30 minutes après la vaccination reste la norme, chez les patients allergiques (Visuel Adobe Stock 418891464).

Il s’agit d’une réactualisation de chercheurs et cliniciens allergologues du Massachusetts General Hospital (MGH, Boston), une mise à jour des conseils pour une vaccination sûre contre le COVID-19 chez les personnes ayant des antécédents d'allergies sévères. Les données et le recul sont maintenant suffisants pour assurer que certains vaccins sont sans danger, même pour les personnes allergiques. Ces conclusions, présentées dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology, souhaitent également dissiper certains freins à la vaccination chez ce groupe de patients.

 

Cet examen des données de suivi de plus de 65.000 participants vaccinés, personnels du MGH, permet d’assurer l’absence de réactions allergiques aux vaccins. « Avec un objectif principal, dissiper toutes les hésitations », résume l’auteur principal, le Dr Aleena Banerji, directrice du Service d'allergie et d'immunologie clinique à l'HGM.

Dissiper le maximum de freins à la vaccination

Quels vaccins ? Outre les directives mises à jour sur les vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna COVID-19, ces directives incluent également le vaccin Janssen COVID-19, qui n'avait pas encore été autorisé à la fin de 2020. L’examen a donc bien intégré les données cliniques supplémentaires de ce 3è vaccin. Enfin, ces nouvelles directives permettent d’identifier sans hésitation toutes les personnes éligibles à ces 3 vaccins COVID-19 sans besoin d'une évaluation préalable par un allergologue. Enfin, si ces directives valent pour les Etats-Unis, elles pourront intéresser les médecins et les patients allergiques d’autres régions du monde. Enfin, les autres vaccins n'ont pas été pris en compte dans l'évaluation.

 

Réduire le nombre de personnes ayant besoin d’une évaluation pré-vaccination : « Réduire considérablement le groupe de patients ayant des antécédents d’allergies nécessitant une évaluation avant la vaccination COVID-19 », est notre principal objectif, explique le co-auteur, le Dr Kimberly G. Blumenthal, du Département Rhumatologie, Allergologie et Immunologie du MGH.

  • Seules les rares personnes qui ont récemment eu une réaction allergique sévère au polyéthylène glycol,

un ingrédient des vaccins, devraient consulter un allergologue et éventuellement passer des tests cutanés.

  • En revanche, les personnes souffrant d'allergies sévères aux aliments, aux médicaments oraux, au latex, aux piqûres d'abeilles ou au venin peuvent recevoir les vaccins COVID-19 en toute sécurité.

 

Globalement, souligne l’équipe, les réactions allergiques sévères aux vaccins restent extrêmement rares. Une surveillance de 30 minutes après la vaccination reste méanmoins la norme, chez les patients allergiques.  

Autres actualités sur le même thème