Vous recherchez une actualité

Actualités

VERTIGE et perte d’équilibre : Un nouveau test de diagnostic

Actualité publiée il y a 1 semaine 3 jours 22 min
Medical Devices: Evidence and Research
Les chercheurs suédois suggèrent d’utiliser des sons transmis par les os pour de meilleurs résultats.

Plus de 50% des personnes de plus de 65 ans souffrent de vertiges, mais les causes peuvent être difficiles à diagnostiquer pour plusieurs raisons. Dans 50% de ces cas, les vertiges sont liés à des problèmes du système vestibulaire. Avec le vertige et la perte d’équilibre, s’accroît le risque de chute. Chez les personnes âgées, les chutes sont la principale cause de décès et d'hospitalisation. Ainsi on estime à 9.000 le nombre de décès de personnes âgées de plus de 65 ans associés à une chute, chaque année en France. Cette innovation de l’Université de technologie Chalmers (Göteborg, Suède), présentée dans la revue Medical Devices : Evidence and Research, améliore le diagnostic des vertiges en utilisant la technologie de conduction osseuse, et semble s’avérer plus efficace que les tests actuels.

 

L'audition et l'équilibre sont corrélés : chez les patients souffrant de vertiges, on peut utiliser la relation pour diagnostiquer les problèmes d'équilibre. Généralement, un test « VEMP » (Vestibular Evoked Myogenic Potentials, ou « les potentiels évoqués myogéniques induits par des sons de forte intensité ») est pratiqué : il utilise des sons intenses pour induire une contraction musculaire des muscles du cou et des yeux, déclenchée par le système vestibulaire - le système responsable de notre équilibre. Mais les méthodes VEMP actuelles présentent des inconvénients majeurs et peuvent entraîner une perte auditive permanente et un inconfort pour les patients : « Ce test est comme une mitrailleuse à proximité de l’oreille ». Aujourd’hui, les chercheurs suédois suggèrent d’utiliser des sons transmis par les os pour obtenir de meilleurs résultats.

 

Le nouveau dispositif vibrant est placé derrière l'oreille du patient. Il est de petite taille et compact, et optimisé pour délivrer un niveau sonore suffisant pour déclencher le réflexe à des fréquences aussi basses que 250 Hz. Lors de la conduction osseuse, les ondes sonores se transforment en vibrations à travers le crâne, stimulant la cochlée dans l'oreille, de la même manière que lorsque les ondes sonores traversent normalement le conduit auditif, le tympan et l'oreille moyenne. « Grâce à cette technologie de conduction osseuse, les niveaux sonores auxquels les patients sont exposés peuvent être réduits au minimum, soit à un niveau sonore maximum de 75 décibels, soit 40 décibels de moins que la méthode actuelle.

 

Quels avantages ?

  • Le test est plus sûr pour les enfants ainsi que pour les patients souffrant de troubles de l'audition liés à des infections chroniques de l'oreille ou à des malformations congénitales du conduit auditif et de l'oreille moyenne, qui peuvent être à l'origine des vertiges ;
  • l'appareil vibrant est compatible avec un équipement standardisé pour le diagnostic de l'équilibre dans les services de soins de santé, ce qui le rend très simple à utiliser ;
  • son coût est inférieur à celui du matériel utilisé actuellement.

 

 

De premiers résultats d’efficacité : alors qu’une étude pilote a déjà apporté de premiers résultats positifs, une étude plus vaste auprès de patients est désormais envisagée, en collaboration avec l'hôpital universitaire Sahlgrenska de Göteborg, avec un groupe témoin de 30 participants exempts de troubles de l’audition.

Autres actualités sur le même thème

Pages