Vous recherchez une actualité
Actualités

VIANDE ROUGE: Les risques confirmés d'une consommation trop régulière

Actualité publiée il y a 3 années 5 mois 3 semaines
Journal of Internal Medicine

Des risques significativement accrus- quoique faiblement à modérément- de diabète, de maladie cardiaque, d’accident vasculaire cérébral et de cancer. Ce nouvel examen de la littérature nous apporte une synthèse très complète des effets sur la santé, associés à la consommation de viande rouge et de la viande transformée. Des données à lire dans le Journal of Internal Medicine qui intègrent également l’empreinte environnementale de la production de viande, avec ses impacts sur les émissions de gaz à effet de serre, sa consommation d'énergie et d'eau. Finalement, c'est un appel mondial à de nouvelles directives alimentaires qui limitent au mieux la consommation de viande.

Les chercheurs suédois de l'Institute of Environmental Medicine du Karolinska Institutet ont pris en compte l'ensemble des études portant sur toutes les viandes (bœuf, veau, porc, agneau et mouton) et les produits à base de viande transformée (jambon, saucisses, bacon, saucisses, salami,..). Ils rappellent l'augmentation, au cours des dernières décennies, de la consommation de viande rouge au niveau mondial, en particulier dans les pays en développement et, simultanément l'augmentation de la prévalence de plusieurs maladies chroniques majeures. Les auteurs rappellent bien évidemment les preuves de la corrélation ou de l'association -selon les études- entre une consommation élevée de viande rouge, en particulier de viande transformée et l'augmentation du risque de ces maladies chroniques.


L'examen nous offre finalement un résumé complet et indiscutable des preuves accumulées sur la base des études de cohortes prospectives des effets néfastes pour la santé de la consommation de viande rouge : il s'agit du risque accru des principales maladies chroniques : le diabète, la maladie coronarienne, l'insuffisance cardiaque, l'accident vasculaire cérébral et plusieurs types de cancer (sein, colorectal), et finalement du risque accru de décès prématuré.

100g de viande rouge/ jour : les estimations du risque sont précisées pour une consommation de 100g de viande rouge non traitée et selon les études prises en compte soit,

· AVC : d'une augmentation non significative du risque à une augmentation de 11%

· Cancer du sein : d'une augmentation non significative du risque à une augmentation de 11%

· Mortalité cardiovasculaire : 0 à 15%

· Cancer colorectal : 0 à 17%

· Cancer avancé de la prostate : 0 à 19%

50g de viande traitée/jour : les risques apparaissent statistiquement significativement augmentés pour la plupart des maladies étudiées :

· Cancer de la prostate : augmentation du risque : + 4%

· Mortalité par cancer : + 8%

· Cancer du sein : + 9%

· Cancer colorectal : + 18%

· Cancer du pancréas : + 19%

· AVC : +13%

· Maladie cardiovasculaire : + 22%

· Mortalité cardiovasculaire : + 24%

· Diabète : + 32%.

Ø Il est donc largement confirmé que la consommation élevée de viande rouge, et surtout de viande traitée, est associée à un risque accru de plusieurs maladies chroniques majeures et de mortalité prématurée.

La production de viande rouge implique une charge environnementale. Il s'agit d'intégrer les objectifs en santé humaine et en santé de la planète, écrivent ainsi les auteurs dans leur communiqué, appelant à de nouvelles directives diététiques qui limitent encore la consommation de viande rouge.

Autres actualités sur le même thème