Vous recherchez une actualité
Actualités

VIEILLISSEMENT en BONNE SANTÉ : La mélatonine pourrait être la clé

Actualité publiée il y a 1 année 3 mois 3 semaines
British Journal of Pharmacology
Les traitements à base de mélatonine pourraient permettre de promouvoir un vieillissement physique et mental sain

La mélatonine pourrait-elle être la clé du vieillissement en bonne santé ? Cette nouvelle revue de la littérature, présentée dans le British Journal of Pharmacology met en évidence le rôle crucial de la mélatonine, une hormone produite naturellement la nuit, dans la régulation du sommeil et de l'horloge biologique ou circadienne du corps. Si ces effets bénéfiques sur le sommeil sont déjà bien documentés, l’analyse suggère que les traitements à base de mélatonine pourraient permettre de promouvoir un vieillissement physique et mental sain.

 

Les auteurs de la Tel-Aviv University relèvent qu’avec l'âge et certaines maladies, la justesse du système circadien diminue et la production de mélatonine peut être réduite ou décalée. Or un dérèglement des rythmes circadiens et les troubles du sommeil sont associés à des risques accrus de maladies cardiovasculaires, métaboliques et cognitives, ainsi qu'à une mauvaise qualité de vie et des risques accrus de décès prématuré.

 

Chez les mammifères (dont l’Homme), une horloge circadienne centrale, située dans les noyaux suprachiasmatiques (NSC) de l'hypothalamus, accorde les rythmes physiologiques circadiens innés au cycle lumière-obscurité ambiant de 24h pour dynamiser et optimiser l’organisation interne du temps. La production de mélatonine activée par le NSC et inhibée par la lumière, transmet le signal de l'obscurité à l'horloge et induit l'état de « nuit » dans différentes fonctions physiologiques, comme la pression sanguine et le métabolisme.

 

Mélatonine contre troubles du rythme circadien : le traitement par la mélatonine a démontré des effets cliniquement significatifs dans plusieurs essais contrôlés vs placebo chez l'Homme, en particulier dans le traitement des troubles du rythme circadien comme ceux liés au décalage horaire ou au travail posté, dans l’insomnie chez les enfants atteints de troubles neurodéveloppementaux, les troubles du sommeil, l’hypertension nocturne et la maladie d'Alzheimer.

 

Mélatonine contre neurodégénérescence : la diminution de la production de mélatonine a été constatée dans les stades très précoces de la maladie d’Alzheimer, sa capacité réparatrice dans les troubles du sommeil, en particulier en apaisant certains réseaux cérébraux, en particulier au sein du précuneus, une zone associée « au bonheur ». Enfin, une mauvaise qualité du sommeil est reconnue comme un facteur d'accumulation de la charge β amyloïde dans la maladie d’Alzheimer.

 

Prenant en compte cette relation entre l'horloge circadienne, le sommeil et la neurodégénérescence, cette revue de la littérature souligne l’intérêt de la mélatonine en intervention précoce, en prévention de la maladie d’Alzheimer et plus largement pour promouvoir un vieillissement physique et mental sain.


Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages