Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

VRS : Un risque élevé d’événement cardiaque aigu chez le patient âgé

Actualité publiée il y a 1 mois 6 jours 10 heures
JAMA Internal Medicine
Si le risque cardiovasculaire a largement été documenté avec les formes de COVID sévère, le virus respiratoire syncytial (VRS) peut aussi entraîner chez les personnes plus âgées, hospitalisées pour une infection respiratoire, ce même risque d’événement cardiaque aigu (Visuel Adobe Stock 118068618)

Si le risque cardiovasculaire a largement été documenté avec les formes de COVID sévère, le virus respiratoire syncytial (VRS) peut aussi entraîner chez les personnes plus âgées, hospitalisées pour une infection respiratoire, ce même risque d’événement cardiaque aigu. Les épidémiologistes des US Centers for Disease Control and Prevention (CDC) sensibilisent avec ces conclusions, à la nécessité d’une surveillance plus rigoureuse de l’infection à VRS chez les plus âgés.

 

L'infection par le virus respiratoire syncytial (VRS) peut provoquer aussi de graves maladies respiratoires chez les personnes âgées. Bien qu’en circulation à chaque saison hivernale, on en sait moins sur les complications cardiaques associées au VRS que sur celles de la grippe ou du COVID.

L’infection à VRS n’est pas anodine chez la personne âgée

L’étude menée sur 5 saisons hivernales, donc de circulation du virus respiratoire syncytial (VRS) précise, pour la première fois, la fréquence et la gravité des événements cardiaques aigus chez les adultes hospitalisés âgés de 50 ans ou plus, atteints d’une infection par le virus respiratoire syncytial (VRS) confirmée en laboratoire. L’analyse, transversale, qui porte sur les données de 6.248 participants atteints d'une infection par le VRS et âgés en moyenne de 60 ans, révèle que :

 

  • 22 % des patients ont présenté un événement cardiaque aigu,

  • le plus souvent une insuffisance cardiaque aiguë (16 %),
  • 7,5 % pour les cardiopathies ischémiques aiguës,
  • 1,3 % pour les crises d’hypertension,
  • 1,1%pour la tachycardie ventriculaire,
  • et 0,6% pour les chocs cardiogéniques
  • ces événements cardiaques aigus surviennent plus souvent chez les personnes atteintes (33 %) que chez les personnes n'ayant pas (9 %) de maladie cardiovasculaire sous-jacente ;
  • ces événements cardiaques sont associés à un risque multiplié par 2 de complications graves ;
  • parmi tous les participants hospitalisés infectés par le VRS, 19 % ont dû être admis en soins intensifs (USI) et 5 % sont décédés pendant l'hospitalisation ;
  • ceux qui ont présenté un événement cardiaque aigu avaient un risque plus élevé d'admission en USI (26 % vs 16 %) et de décès à l'hôpital (8 % vs 4 %).

 

L’analyse éclaire l’épidémiologie de base des complications cardiaques possible de l’infection par le VRS avant la disponibilité du vaccin contre le VRS et souligne que les événements cardiaques aigus sont fréquents chez les personnes âgées hospitalisées atteintes d'une infection à VRS et sont associés à des résultats cliniques négatifs : ainsi, près d'un quart des patients hospitalisés âgés de 50 ans ou plus, et atteints d'une infection par le VRS développent un événement cardiaque aigu et le plus souvent une insuffisance cardiaque aiguë.

Autres actualités sur le même thème