Vous recherchez une actualité
Actualités

ZIKA: 3 approches vaccinales efficaces chez le singe

Actualité publiée il y a 3 années 12 mois 3 jours
Science

C’est une avancée considérable dans le développement d’un vaccin anti-Zika que permettent ces travaux de chercheurs de l’Institut américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID/NIH). 3 candidats vaccins différents, un vaccin inactivé du virus, un vaccin à base d'ADN et un vaccin à base de vecteur adénovirus viennent de démontrer, à divers degrés, leur efficacité chez le singe. De nouvelles données prometteuses présentées dans la revue Science, et d’autant plus qu’aucun effet indésirable n’est constaté.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les candidats montrent ici leur capacité à protéger contre l'infection à zika, à déclencher une réponse immunitaire chez des macaques rhésus exposés au virus. Les résultats suggèrent que chacune des trois approches est prometteuse pour la conception d'un vaccin efficace anti-Zika, écrivent les auteurs dans un communiqué.


Les chercheurs ont d'abord testé le vaccin inactivé du virus Zika chez 16 macaques rhésus, 8 recevant le vaccin expérimental et 8 une injection de placebo. Dans les 2 semaines de l'injection initiale, tous les animaux vaccinés développent des anticorps neutralisants ainsi que des anticorps spécifiques à la protéine d'enveloppe virale, une cible de vaccin clé sur le virus zika. Une deuxième dose administrée 4 semaines plus tard, permet d'accroître sensiblement les taux d'anticorps. Les singes vaccinés ensuite exposés au virus ne présentent aucun signe d'infection.

2 doses du candidat vaccin à ADN et 1 dose du candidat vaccin à vecteur adénoviral montrent également, vs placebo, une réponse par anticorps dès la première injection. Les singes exposés au virus 4 semaines après la fin du schéma vaccinal à la fois avec le vaccin à ADN et le vaccin à vecteur adénoviral semblent bénéficier d'une protection complète contre l'infection.

Des résultats encourageants qui suggèrent une voie prometteuse, à suivre pour le développement clinique d'un vaccins anti-Zika chez l'homme. Rappelons qu'au Brésil, l'OMS estime à plus de 160.000 le nombre de cas d'infection.

Autres actualités sur le même thème