Vous recherchez une actualité
Actualités

ALCOOL : L’app qui vous alerte en cas de zigzag

Actualité publiée il y a 3 mois 1 semaine 6 jours
Journal of Studies on Alcohol and Drugs
Ce développement est basé sur une signature motrice des déficiences fonctionnelles liées à l’excès d’alcool (Visuel AdobeStock_206499287)

Votre smartphone peut vous alerter en cas d’abus d’alcool, simplement en analysant votre marche. Cette application développée par une équipe des Universités de Pittsburg et de Stanford peut ainsi permettre par l’analyse des changements dans la façon de marcher, d’alerter le sujet ou le médecin qui suit un patient, sur une intoxication ou un excès d’alcool. Ce développement basé sur une signature motrice des déficiences fonctionnelles liées à l’excès d’alcool vient d’être documenté dans le Journal of Studies on Alcohol and Drugs.

 

« Nous avons des capteurs puissants que nous transportons partout avec nous », commente le Dr Brian Suffoletto, auteur principal. " Nous devons apprendre à mieux exploiter ces données pour mieux servir la santé publique ». Pour l’auteur qui confie avoir récemment perdu un ami proche dans un accident de voiture en raison de l’alcool et qui exerce comme médecin urgentiste, la recherche est loin d’être académique. Le chercheur a en effet consacré ces 10 dernières années à tester des applications numériques pour prévenir les décès et les blessures liés à l’excès d'alcool.

Des changements de démarche typiques d’une alcoolisation

Pour tester ce nouveau développement, l’équipe a recruté 22 adultes âgés de 21 à 43 ans qui ont reçu une boisson comportant suffisamment de vodka pour produire une concentration d'alcool dans l'haleine de 0,20%. Les participants disposaient d’une heure pour terminer leur boisson puis toutes les heures devaient passer un test de marche et une analyse d’haleine. Durant ce test, chaque participant portait un smartphone fixé au bas du dos avec une ceinture élastique. Les participants étaient invités à faire 10 pas en avant en ligne droite, puis 10 pas en arrière. Les smartphones évaluaient accélérations et les mouvements latéraux, verticaux et antéropostérieurs.

 

Dans 90% des cas, certains changements de démarche permettent d’identifier « une alcoolisation »

telle que définie par une concentration d'alcool dans l'haleine > 0,08. Ainsi, cet essai contrôlé en laboratoire apporte la preuve du concept de signature identifiable par smartphone de déficiences fonctionnelles liées à l'alcool.

 

Il reste certes à adapter l’application de manière à ce qu’elle fonctionne même lorsque le smartphone n’est pas porté dans le bas du dos !

« J’imagine un monde dans lequel si les gens sortent avec des amis et reçoivent une alerte au premier signe de déficience de manière à être mieux protégés contre certains comportements à risques dont la conduite automobile sous l’emprise de l’alcool, la violence interpersonnelle et les relations sexuelles non protégées ».

Autres actualités sur le même thème