Vous recherchez une actualité
Actualités

ALLERGIE: A chaque saison de naissance, son type d'allergie

Actualité publiée il y a 4 années 4 mois 1 semaine
Allergy

Si le lien entre les facteurs environnementaux à la petite enfance et le risque d’allergie, plus tard dans la vie est déjà bien établi, cette équipe de l’Université de Southampton franchit un pas dans la compréhension de cette corrélation, en identifiant des marqueurs spécifiques sur l'ADN qui lient la saison de naissance au risque d'allergie plus tard dans la vie. Au-delà, l’étude parvient à relier de manière spécifique, grâce à ces marques épigénétiques, la saison de naissance à un type d’allergie spécifique : par exemple, les personnes nées à l'automne et présentant ces marqueurs, sont à risque accru d'eczéma, par rapport à leurs homologues nés au printemps. Des résultats, présentés dans la revue Allergy, qui confirment le rôle de l’épigénome, sous l’influence de facteurs environnementaux, dans le risque de maladies. Les chercheurs de Southampton ont mené cette analyse épigénétique sur des échantillons d'ADN de participants nés sur l'île de Wight (Sud de l’Angleterre). Ils remarquent que des marques épigénétiques particulières ou méthylations de l'ADN sont associées à la saison de naissance et que ces marques sont toujours présentes 18 ans plus tard. Ces méthylations de l'ADN influent sur l'expression des gènes c’est-à-dire le processus par lequel les gènes sont activés pour produire une protéine, et cela durant des années, voire même (mais rarement) chez la prochaine génération.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Certaines de ces marques s'avèrent liées au risque d'allergie. Le Dr John Holloway, professeur d'allergologie et co-auteur de l'étude, commente : « Nous savons que la saison de naissance a donc un effet sur la santé, tout au long de la vie, et, en particulier, que naître en automne ou en hiver est lié à un risque accru de maladies allergiques telles que l'asthme. Ou encore, naître en automne est associé à un risque accru d'eczéma, par rapport à naître au printemps. Ces marques et leur persistance dans le temps contribuent à expliquer des effets de si longue durée ». Dans cette étude, c'est une vingtaine de marques épigénétiques qui sont identifiées comme associées à des résultats allergiques et 2 à des voies moléculaires qui mènent au développement de l'allergie.


La saison de naissance laisse des marques épigénétiques à vie : Au-delà, ces marques épigénétiques durables, liées à la saison de naissance pourraient venir expliquer le développement d'autres maladies. Ainsi, parmi les méthylations liées à la saison de naissance, certaines sont également liées au développement, au cycle cellulaire et à l'apoptose. Enfin, ces méthylations associées à la saison sont largement absentes chez les nouveau-nés, ce qui suggère qu'elles sont plutôt postnatales.

Les différences spécifiques liées aux saisons, dont la température, l'ensoleillement et le régime alimentaire fonctionnent comme autant de facteurs environnementaux pouvant induire la méthylation de l'ADN.

Bref, c'est une nouvelle avancée dans la compréhension du lien entre l'épigénome et la vulnérabilité à certaines maladies.

Autres actualités sur le même thème