Vous recherchez une actualité
Actualités

ALZHEIMER : Les promesses d’un médicament contre l'hypertension

Actualité publiée il y a 2 semaines 3 jours 4 heures
Hypertension
La nilvadipine, un médicament contre l'hypertension, permettrait d'augmenter la circulation sanguine dans les zones de la mémoire et de l’apprentissage chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et pourrait être prometteur pour traiter la maladie.

La nilvadipine, un médicament contre l'hypertension, permettrait d'augmenter la circulation sanguine dans les zones de la mémoire et de l’apprentissage chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et pourrait être prometteur pour traiter la maladie. Cette étude du Centre médical de Nimègue (Pays-Bas) décrit, dans la revue Hypertension de l’American Heart Association, comment la molécule améliore le flux sanguin, en particulier dans l'hippocampe.

 

La maladie d'Alzheimer est la forme la plus courante de démence. Son risque augmente avec l’âge et ses causes restent largement inconnues. Cependant, de précédentes ont montré que le flux sanguin vers le cerveau diminue dès les débuts de la maladie. A la recherche de nouveaux traitements pour ralentir la progression de la maladie d'Alzheimer, cette équipe suggère une nouvelle option, le nilvadipine, un médicament contre l'hypertension, qui en augmentant le flux sanguin chez les patients atteints de la maladie d'Alzheimer, pourrait induire des avantages cliniques.

 

 

 

La nilvadipine est un bloqueur des canaux calciques utilisé pour traiter l'hypertension artérielle.

L’étude a assigné au hasard et à l’aveugle 44 participants, âgés de 73 ans en moyenne, à recevoir soit de la nilvadipine, soit un placebo, pendant 6 mois. Les chercheurs ont mesuré à l’inclusion et à 6 mois, le flux sanguin vers les zones spécifiques du cerveau, en utilisant une technique unique d'imagerie par résonance magnétique (IRM). Les résultats montrent un flux sanguin vers l'hippocampe accru de 20% dans le groupe nilvadipine vs placebo. Le flux sanguin vers les autres zones du cerveau reste inchangé.

 

Un traitement contre l'hypertension artérielle donc prometteur, car il ne semble pas réduire le flux sanguin vers le cerveau, mais uniquement vers les zones touchées par la maladie. Si ces résultats devront encore être reproduits sur un échantillon plus large et un suivi plus long, ils suggèrent des bénéfices de la nilvadipine, en particulier sur un petit sous-groupe de patients ne présentant que des symptômes bénins de la maladie, avec, notamment un déclin plus lent de la mémoire.

 

Des résultats à confirmer : alors que de précédentes études ont laissé entendre qu'un traitement contre l'hypertension artérielle pourrait réduire le risque de développer une démence, que des effets bénéfiques sur le débit sanguin cérébral pourraient en expliquer une partie, d’autres études aboutissent à des résultats mitigés. Sans doute parce que l’augmentation du flux sanguin est moins ciblée, suggèrent les chercheurs qui visent l'amélioration du flux sanguin, dans l'hippocampe, comme traitement de soutien pour ralentir la progression d'Alzheimer, en particulier au stade précoce de la maladie.

Autres actualités sur le même thème