Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

ARTHROSE de la MAIN : Un vieux médicament pour apaiser la douleur

Actualité publiée il y a 3 mois 1 semaine 6 jours
The Lancet
Alors qu’il n’existe, à ce jour, aucun traitement efficace, l’étude montre que le méthotrexate, un traitement efficace et peu coûteux réduit considérablement les symptômes de ces patients (Visuel Adobe Stock 497150607)).

Cette équipe de rhumatologues de l’Université Monash vient de découvrir qu’un médicament courant permet de réduire les symptômes douloureux de l’arthrose et notamment de l’arthrose de la main. Alors qu’il n’existe, à ce jour, aucun traitement efficace, l’étude, publiée dans le Lancet, montre que le méthotrexate, un traitement efficace et peu coûteux pour les affections articulaires inflammatoires telles que la polyarthrite rhumatoïde et le rhumatisme psoriasique, un médicament largement tilisé depuis le début des années 80, réduit considérablement les symptômes de ces patients.

 

L'arthrose de la main est une maladie invalidante qui provoque de la douleur et affecte le fonctionnement au quotidien et peut considérablement réduire la qualité de vie. Environ 1 femme sur 2 et 1 homme sur 4 développeront des symptômes d’arthrose de la main avant l’âge de 85 ans. La moitié de ces personnes présentent une inflammation sévère des articulations, associées à des lésions articulaires importantes. Malgré la prévalence élevée et le fardeau de la maladie, il n’existe aucun médicament efficace.

 

Le médicament prometteur, c’est le méthotrexate : une dose orale hebdomadaire de 20 mg pendant 6 mois permet une réduction modérée mais significative de la douleur et de la raideur chez les patients souffrant d'arthrose symptomatique de la main. L'auteur principal, le Dr Flavia Cicuttini, chef du Service troubles musculosquelettiques (TMS) de l'Université Monash déclare ici, « avoir identifié, avec son équipe, le rôle de l'inflammation dans l'arthrose de la main et démontré l'avantage de cibler cette inflammation chez ces patients souffrant d'arthrose douloureuse de la main ».

Le méthotrexate réduit la douleur dès le premier mois de traitement

L’essai randomisé, en double aveugle et contrôlé par placebo est mené auprès de 97 participants, souffrant d'arthrose symptomatique de la main et de synovite (inflammation) depuis au moins 6 mois confirmée par IRM, et répartis pour recevoir 20 mg de méthotrexate par semaine ou un placebo. L’analyse constate en effet que :

 

  • si les niveaux de douleur sont restés stables dans le groupe placebo, dans le groupe d’intervention, ils ont commencé à diminuer dès le premier mois de traitement puis ont continué à diminuer à 3 et 6 mois, puis diminué encore ;
  • la réduction de la douleur a été multipliée par 2 dans le groupe méthotrexate.
  • Sur la base de ces résultats, l’utilisation du méthotrexate pourrait donc être envisagée dans la prise en charge de l’arthrose de la main à caractère inflammatoire. Cela offre aux cliniciens une option thérapeutique pour ces patients, avant le développement de lésions articulaires.

 

Une fenêtre d'adaptation du traitement : compte-tenu de l’effet principal du médicament entre le 3è et le 6è mois, il existe une fenêtre de temps, au cours du traitement, au cours de laquelle les patients et leurs médecins pourront décider de poursuivre ou d’arrêter le traitement. « Un protocole qui ressemble beaucoup à ceux suivis pour d’autres formes d’arthrite inflammatoire », relèvent les auteurs. Le médicament pourrait apporter un soulagement aux personnes souffrant d'inflammation de l'arthrose des mains, particulièrement fréquente chez les femmes ménopausées.

 

Des essais supplémentaires vont être menés pour déterminer si l'effet du méthotrexate s'étend au-delà de 6 mois, quelle est la durée optimale du traitement et dans quelle mesure le méthotrexate réduit les lésions articulaires chez les patients souffrant d'arthrose de la main inflammatoire.

Plus sur le Blog Fibromyalgie

Autres actualités sur le même thème