Vous recherchez une actualité
Actualités

ARTHROSE : Une nouvelle approche de régénération du cartilage

Actualité publiée il y a 4 mois 3 semaines 4 jours
Applied Materials and Interfaces
Cette nouvelle approche thérapeutique pour traiter l'arthrose, basée sur l’interaction entre des nanoparticules bidimensionnelles et les cellules souches permet d’orienter leur différenciation vers la « lignée cartilagineuse » et donc de réparer le cartilage !

Cette nouvelle approche thérapeutique pour traiter l'arthrose, développée par une équipe de l’Université Texas, basée sur l’interaction entre des nanoparticules bidimensionnelles et les cellules souches, consiste à orienter leur différenciation vers la « lignée cartilagineuse » pour réparer le cartilage ! Une recherche « de pointe », présentée dans la revue Applied Materials and Interfaces qui ouvre une toute nouvelle voie de régénération du cartilage.

 

Le Dr Gaharwar, professeur de génie biomédical explique que la plate-forme de délivrance soutenue et prolongée de protéines thérapeutiques représente une solution révolutionnaire pour le traitement de l'arthrose, une maladie dégénérative qui touche près de 70 millions de personnes dans le monde, avec, dans de nombreux cas, des lésions de l'os sous-jacent. Avec le vieillissement des populations, la prévalence de l’arthrose va augmenter considérablement. Enfin, le défi dans la maladie, reste bien de parvenir à réparer le tissu cartilagineux endommagé, un tissu extrêmement difficile à régénérer.

 

La régénération du cartilage, un grand défi : La régénération de tissu cartilagineux endommagé passe par l’administration de facteurs de croissance thérapeutiques qui constituent une classe spéciale de protéines. Cependant, les versions actuelles des facteurs de croissance se décomposent rapidement et nécessitent une dose élevée pour atteindre un potentiel thérapeutique. De récentes études cliniques ont montré des effets indésirables importants pour ce type de traitement, notamment la formation non contrôlée de tissus et l’inflammation… Ici, les nanoparticules minérales bidimensionnelles (2D) fournissent ces facteurs de croissance sur une durée prolongée afin d’éliminer cet inconvénient. Elles présentent de plus des caractéristiques favorisant la fixation électrostatique des facteurs de croissance.

 

Ces nanoparticules (visuel du haut) peuvent prolonger la livraison des facteurs de croissance aux cellules souches mésenchymateuses humaines (visuel ci-dessous), couramment utilisées dans la régénération du cartilage. Cette libération prolongée de facteurs de croissance permet d'améliorer considérablement la différenciation des cellules souches vers la lignée du cartilage. C’est donc un grand espoir dans le traitement de l'arthrose.

 

« En outre, l’administration prolongée des facteurs de croissance va permettre de réduire les coûts globaux en réduisant la concentration de facteur de croissance et en minimisant les effets secondaires ».

Autres actualités sur le même thème