Vous recherchez une actualité
Actualités

AUTISME : Le tabagisme de la grand-mère ajoute au risque des filles

Actualité publiée il y a 3 années 2 mois 1 semaine
Scientific Reports

L'autisme est causé par des facteurs génétiques et environnementaux et l’on sait que le tabagisme endommage l'ADN. Cette étude de University of Bristol montre que cet effet peut se transmettre sur 2 générations et accroître le risque d’autisme du petit-enfant d’une grand-mère fumeuse. Des conclusions présentées dans les Scientific Reports qui, a minima, confirment l’héritabilité de facteurs de susceptibilité épigénétiques.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les chercheurs ont examiné les données de plus de 14.062 enfants participant à la cohorte britannique Avon Longitudinal Study of Parents and Children (ALSPAC). Ces enfants présentaient des traits comportementaux liés à l'autisme, dont des troubles de la communication sociale. Les chercheurs ont également examiné si la mère ou le père de l'enfant avait été exposé au tabagisme de sa mère pendant la grossesse pour voir si cet enfant risquait davantage de développer un TSA. Enfin, les chercheurs ont pris en compte les facteurs de confusion possibles dont l'âge des grands-parents, l'âge de la grand-mère lors de la naissance de la mère (sa fille), le nombre d'enfants des grands-parents, leurs facteurs sociodémographiques, leur origine ethnique et le sexe du petit-enfant. Enfin, le tabagisme de la mère a également été pris en compte.


Les conclusions sont mitigées et complexes (en particulier sur le risque chez les filles vs garçons) : les filles dont les grands-mères ont fumé pendant leur grossesse présentent un risque accru de certains traits de trouble du spectre autistique, dont des compétences réduites en communication sociale et des comportements répétitifs.

-Ce lien n'est identifié que chez les filles, aucun lien n'est identifié chez les garçons ;

-ce lien n'est identifié que si la mère de la fille n'a pas fumé pendant sa grossesse.

Précisément,

-les petites-filles de grands-mères maternelles ayant fumé pendant la grossesse, présentent un risque accru de 67% de TSA, seulement si la mère de la jeune fille n'est pas fumeuse,

-les petites-filles de grand-mères maternelles ayant fumé pendant la grossesse, présentent un risque accru de 48% de comportements répétitifs, et seulement si la mère de la jeune fille n'est pas fumeuse.

-Aucun lien particulier n'est identifié entre le tabagisme des grands-mères et le risque chez leurs petits-fils.

-Aucun lien non plus n'est identifié avec d'autres traits associés à l'autisme, dont le manque de cohérence de la parole et le tempérament.

-Enfin, chez l'ensemble de tous les petits-enfants dont la grand-mère maternelle a fumé, le risque d'autisme est augmenté de 53%.

Et pour le coup, cette association n'est statistiquement significative que pour les petits-fils ( ?).

Les chercheurs concluent à l'existence d'une association entre le tabagisme de la grand-mère maternelle et le risque de TSA chez les petites-filles. Le lien identifié chez les garçons reste peu clair. Ce qui est clair, c'est que le tabagisme pendant la grossesse augmente le risque de mortinatalité et de naissance prématurée, et nuit à l'ADN. Et ces dommages à l'ADN peuvent être transmis sur plusieurs générations.

April 27 2017 doi:10.1038/srep46179 Grand-maternal smoking in pregnancy and grandchild's autistic traits and diagnosed autism

Accéder aux dernières actualités sur l'Autisme
Accéder au Dossier Vaincre l'autisme (1/5) de Santé log : Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier
Retrouvez le blog thématique de Santé log : Pediatrie blog

Autres actualités sur le même thème