Actualités

BILAN de SANTÉ : Un homme sur 3 ne pense pas en avoir besoin

Actualité publiée il y a 2 mois 6 jours 10 heures
Orlando Health
La plupart des hommes pensent qu'ils sont naturellement en meilleure santé que les autres et qu’un tiers d’entre ne pensent pas avoir besoin d'examens de santé annuels (Visuel Adobe Stock 170105073)

Cette enquête menée par Harris Poll pour le système de Santé Orlando Health révèle que la plupart des hommes pensent qu'ils sont naturellement en meilleure santé que les autres et qu’un tiers d’entre ne pensent pas avoir besoin d'examens de santé annuels. L’étude sensibilise à l'importance des dépistages et des contrôles réguliers, y compris pour les hommes exempts de diagnostic particulier.

 

« Un nombre alarmant d'hommes pourraient sauter une étape simple mais critique pour la santé, ce bilan annuel avec leur médecin :

 

  • 33 % ne pensent pas en avoir besoin,
  • 65 % se pensent naturellement en meilleure santé que les autres.

 

Pourtant, « il est statistiquement impossible pour la majorité des hommes d'être en meilleure santé que la majorité des hommes », relève avec humour l’auteur principal de l’enquête, le Dr Thomas Kelley, spécialiste en médecine familiale à l’Orlando Health : « Même si vous pensez que vous êtes en parfaite santé et que vous ne présentez aucun symptôme, vous pouvez présenter des problèmes qui peuvent s’aggraver et mettre la vie en danger s'ils ne sont pas traités. Parmi ces troubles silencieux, l'augmentation de la pression artérielle qui peut être une bombe à retardement comme une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral, ainsi que le cancer du côlon, l'un des cancers les plus mortels, bien qu’évitable.

Toutes les excuses sont bonnes pour « sauter » ce rendez-vous

L’enquête révèle que :

 

« la peur de la maladie » est souvent à l’origine de ce report du rendez-vous annuel de santé : l’enquête révèle que les hommes qui ne sont pas allés chez le médecin depuis un moment, « ne savez pas à quoi s’attendre « , alors, qu’au contraire des bilans réguliers et une bonne relation avec son médecin traitant permet de rendre ce bilan moins éprouvant.

 

Le premier rendez-vous est le plus difficile : l’enquête révèle les obstacles à surmonter avant que le médecin puisse établir cette relation régulière avec ses patients : ceux-ci doivent se décider à consulter. Or,

 

  • 38 % des hommes préfèrent, en première intention, aller rechercher des conseils médicaux sur les réseaux sociaux, ce qui peut être problématique lorsqu’ils ne s’informent pas à partir de sources médicales fiables ;
  • 38 % des hommes également déclarent accorder plus d’importance à la santé de leurs proches, voire de de leur animal, qu’à leur propre santé ;

« Pourtant, pour prendre soin des autres dans votre vie, vous devez d'abord prendre soin de vous ».

La tranquillité d'esprit, un argument à mettre en avant : un bilan de santé régulier permet la sérénité et dédramatise les éventuels examens de santé. Le processus devient alors « étonnamment facile ».

« J’aurais dû le faire il y a longtemps ».

Les répondants se déclarent en effet soulagés après un premier bilan de routine. Ainsi, concluent les auteurs, « il n'est jamais trop tard pour prendre le contrôle de sa santé, et le plus tôt possible, le mieux ce sera. Combiner ces examens annuels avec l’adhésion à un mode de vie sain permet dans 10% des cas d’inverser un diabète, une hypertension artérielle ou un trouble cardiaque…

Autres actualités sur le même thème