Vous recherchez une actualité
Actualités

BIOÉLECTROMAGNÉTISME: Des micro-courants pour relancer la cicatrisation d'une plaie

Actualité publiée il y a 3 années 3 mois 1 semaine
Journal of Leukocyte Biology

De petits courants électriques peuvent activer certains types de cellules immunitaires comme les macrophages, et relancer ou accélérer ainsi le processus de cicatrisation d’une plaie. C’est l’illustration d’une application « bio-électromagnétique », ou l'exploitation des effets biologiques et thérapeutiques de champs électromagnétiques non invasifs, ici sur la vitesse de cicatrisation. Une découverte précieuse, expliquée dans le Journal of Leukocytes Biology, pour la prise en charge des plaies chroniques ou à retard de cicatrisation.

Avec certaines maladies, comme le diabète, la réponse immunitaire est réduite, la capacité de cicatrisation compromise et le risque d'infection accru. Les macrophages, de gros globules blancs qui constituent la première ligne de défense immunitaires présents, sont alors en nombre insuffisant. Les scientifiques de l'Université d'Aberdeen (UK) montrent ici, que l'application de champs électriques stimule ces cellules immunitaires, les attire vers le site de la plaie, réduit ainsi le risque d'infection, et leur confère des propriétés clés de nature à « relancer » ou accélérer la cicatrisation de la plaie. Ainsi, lorsqu'ils sont exposés à de petits champs électriques spécifiques, les macrophages migrent plus rapidement vers le site de la plaie et démontrent une capacité de phagocytose accrue c'est-à-dire une capacité plus élevée à engloutir et digérer les « déchets » extracellulaires.


L'expérience a consisté à exposer des macrophages, extraits de sang humain, à des champs électriques d'intensité similaire à celle trouvée dans la peau lésée. Lorsque le courant est appliqué, les macrophages se déplacent en bon ordre de marche des berges au lit de la plaie, leur capacité à engloutir et digérer des particules extracellulaires, ou capacité de « phagocytose » est augmentée, et l'absorption et l'élimination de substances pro-inflammatoires accélérée. L'expérience montre également que les champs électriques augmentent de manière sélective la production de protéines associées et favorables au processus de cicatrisation.

Ø Bref, le procédé induit les macrophages à répondre, comme ils le feraient aux signaux électriques générés naturellement par une peau lésée, ce qui améliore leur capacité de guérison.

Le bio-électromagnétisme appliqué aux plaies : ce domaine de la science encore peu connu et utilisé qui consiste à exploiter les effets des champs électriques ou magnétiques réglés et ciblés intentionnellement pour provoquer des réactions biologiques spécifiques, commence à révéler ses bénéfices. En particulier, ici, sur la fonction du système immunitaire et dans la cicatrisation des plaies.
Des implications qui semblent aller au-delà, pour la prise en charge de toute une variété de maladies où les macrophages jouent un rôle clé, y compris les maladies infectieuses, le cancer et l'obésité.

Source: Journal of Leukocyte Biology June 2, 2016 DOI: 10.1189/jlb.3A0815-390R Electric fields are novel determinants of human macrophage functions

Découvrez votre Nouvel espace Plaies- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

est partenaire de cet article

Autres actualités sur le même thème