Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

BLANCHIMENT de la PEAU : Les dangers des produits éclaircissants

Actualité publiée il y a 11 mois 2 jours 15 heures
International Journal of Women’s Dermatology
La plupart des utilisateurs ignorent que certains composés des agents éclaircissants peuvent avoir des effets cutanés nocifs (Visuel Adobe Stock 297397889)

La plupart des utilisateurs ignorent que certains composés des agents éclaircissants peuvent avoir des effets cutanés nocifs, conclut cette étude de la Northwestern University qui s’insurge, globalement, contre le colorisme. Des données, présentées dans l’International Journal of Women’s Dermatology, qui alertent les utilisateurs, en particulier contre les dangers du mercure et des stéroïdes.

 

L'éclaircissement ou le blanchissement de la peau est une tendance de plus en plus répandue mais l’information sur ces produits « n’a pas suivi », dénoncent les chercheurs de l’Illinois. « La découverte la plus surprenante est le manque de connaissance des composés présents dans ces produits achetés sans ordonnance et de leurs effets néfastes », résume l’auteur principal, le Dr Roopal Kundu, professeur de dermatologie à la Northwestern University Feinberg School of Medicine et directeur du Northwestern Medicine Center for Ethnic Skin and Hair. Le chercheur rappelle que ces produits de blanchiment ne sont pas soumis au même type de réglementation que les produits sur prescription ou même OTC, vendus en pharmacie ».

 

De précédentes études ont même montré que ces produits sont parfois « frelatés » et contiennent des ingrédients tels que des stéroïdes et du mercure qui pourraient être toxiques pour la peau. Certains patients développent ainsi une hyperpigmentation permanente.

 

Des éclaircissants sur prescription : les dermatologues peuvent en effet prescrire des produits éclaircissant pour la peau pour certaines affections cutanées telles que le mélasma (hyperpigmentation), et ces produits peuvent être utilisés en toute sécurité sous la supervision du médecin. Cependant, la plupart des personnes qui utilisent des éclaircissants pour la peau ne consultent pas et utilisent ces produits sans surveillance médicale.

 

L’agence sanitaire FDA, après avoir reçu de nombreux rapports d'effets secondaires graves liés à l'utilisation de produits éclaircissants pour la peau contenant de l'hydroquinone, a donc publié en 2020, une mise en garde : parmi les effets indésirables recensés, des éruptions cutanées, un gonflement du visage et une ochronose exogène (décoloration de la peau).

 

Des éclaircissants pourquoi ? Les participants à cette étude, menée auprès de 455 personnes qui utilisaient des éclaircissants pour la peau, 238 noires, 83 asiatiques, 84 de différentes origines ethniques, 31 hispaniques, 14 amérindiennes, à 80% des femmes, révèle que :

 

  • La plupart des participants déclarent percevoir « un colorisme » plus fort en raison de leur peau plus foncée. « Avoir une peau plus claire reste considéré de manière plus favorable et se manifeste de multiples façons, comme « trouver » plus facilement un compagnon …ou un emploi », déclarent certains utilisateurs. Il existe toujours une conviction générale, qu'avoir une peau plus claire est liée à la réussite personnelle et professionnelle.
  • L’utilisation d'agents éclaircissants pour éclaircir la peau est reconnue par 21,3 % des répondants,

  • 75,3 % d'entre eux déclarant les utiliser pour traiter une affection cutanée telle que l'acné, le mélasma ou l'hyperpigmentation.

 

« En tant que dermatologues, nous devons nous efforcer de comprendre les influences culturelles et sociétales qui ont un impact sur la santé de la peau et le traitement des maladies de la peau. Cette conscience culturelle permet des traitements plus sûrs, efficaces et mieux adaptés aux différentes communautés ».


Plus sur le Blog Dermato

Autres actualités sur le même thème