Vous recherchez une actualité
Actualités

C. DIFFICILE : Et si la responsable c’était la plasmine ?

Actualité publiée il y a 1 semaine 2 jours 23 heures
Gastroenterology
Les dommages intestinaux associés à C. difficile sont causés par la plasmine et non par une toxine (Visuel AdobeStock_186445101)

La plasmine, la forme active du plasminogène est une enzyme qui intervient dans le processus de fibrinolyse, une étape indispensable de la coagulation sanguine et de la cicatrisation. Mais lorsqu’il s’agit de l’intestin, et d’une infection à Clostridioides difficile (C. difficile), une superbactérie responsable d’infections nosocomiales résistantes, l’enzyme est suractivée par la bactérie, au point de détruire les tissus intestinaux et de contribuer à la sévérité de l'infection. Ces travaux de l'Université Monash qui décryptent comment C. Difficile détourne le processus de cicatrisation des plaies humaines pour entraîner une maladie sévère et persistante, ouvrent la voie au développement de nouvelles thérapies.

Pour continuer à lire cette actualité, vous devez être membre Premium.

Je souhaite devenir membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site et recevez gratuitement chaque semaine, la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner 29€ TTC/an

Devenez membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site
et recevez gratuitement chaque semaine,
la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner
29€ TTC/an

Je suis déjà membre PREMIUM

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités