Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

CANCER COLORECTAL : Bientôt un test sanguin pour le détecter ?

Actualité publiée il y a 2 mois 1 semaine 2 jours
NEJM
Basé sur le principe de la biopsie liquide, ce test sanguin va rechercher l'ADN tumoral circulant chez les personnes présentant un risque familial moyen à élevé de cancer colorectal (Visuel Adobe Stock 330189638)

Alors que le mode de dépistage généralisé du cancer colorectal peut aboutir à un certain taux d’erreurs, lié aux manipulations nécessaires pour effectuer le test, cette étude clinique, publiée dans le New England Journal of Medicine (NEJM) fait miroiter l’opportunité d’un test plus simple et plus précis,  un test sanguin qui montre, déjà à ce stade de développement, une précision de 83 % dans la détection du cancer colorectal. Basé sur le principe de la biopsie liquide, ce test sanguin va rechercher l'ADN tumoral circulant chez les personnes présentant un risque familial moyen à élevé de cancer colorectal.

 

L’équipe du Fred Hutchinson Cancer Center (Seattle) qui a souhaité développer un test sanguin pour le dépistage du cancer colorectal chez les personnes ne présentant pas de symptômes aboutit avec ce développement à un taux de précision de détection similaire à celui des tests de selles à domicile.

 

L’auteur principal, le Dr William M. Grady, gastroentérologue au Fred Hutchinson Cancer Center souligne qu’il s’agit d’une étape prometteuse vers une dépistage plus simple et plus précoce qui ouvre une alternative aux patients réfractaires à l’option de dépistage actuelle.

Une option pour les réfractaires au test de selles

L’étude ECLIPSE, un essai clinique multisite portant sur 7.861 participants âgés de 45 à 84 ans a comparé le nouveau test sanguin à la coloscopie, la référence en matière de dépistage du cancer colorectal. Le nouveau test « Shield » détecte les signaux du cancer colorectal dans le sang à partir de l'ADN excrété par les tumeurs ou ADN tumoral circulant (ADNc), également utilisé dans les tests de « biopsie liquide » utilisés pour surveiller la récidive du cancer chez patients traités pour un cancer. L’analyse révèle que :

 

  • 83,1 % des participants atteints d’un cancer colorectal confirmé par coloscopie ont eu un test sanguin positif pour l’ADNc,

  • donc 16,9 % ont eu un test négatif : ainsi, chez ces participants la coloscopie a détecté un cancer colorectal mais pas le test ADNc ;
  • le test sanguin apparaît plus sensible à détecter le cancer colorectal que les lésions précancéreuses avancées, qui peuvent évoluer en cancer avec le temps ;
  • la sensibilité du test apparaît similaire à celle des tests basés sur les selles mais inférieure à celle de la coloscopie.

 

Les chercheurs concluent : « le cancer colorectal est un cancer courant évitable grâce au dépistage, mais seulement 50 à 60 % des personnes éligibles au dépistage passent réellement ces tests. En élargissant la couverture de ce dépistage le test sanguin va permettre de réduire encore l’incidence de ces cancers ».

 

Le cancer colorectal reste en effet la deuxième cause de décès par cancer chez les adultes, avec des taux de décès qui ont tendance à augmenter chez les adultes plus jeunes (chez les moins de 55 ans).  Les lignes directrices actuelles conseillent aux personnes présentant un familial de cancer colorectal de commencer un dépistage régulier à l’âge de 45 ans.

Plus sur le Blog Cancer
Plus sur le Blog Diagnostic
Plus sur le Blog Microbiote

Autres actualités sur le même thème