Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

CANCER COLORECTAL : Le rôle clé du rétinol ou de la vitamine A

Actualité publiée il y a 1 année 1 mois 3 semaines
Oncotarget
Les rétinoïdes déjà connus pour inhiber la production d'IL-6 favorisant la tumeur (Visuel Adobe Stock 307807384)

Le cancer colorectal (CCR) est l'une des tumeurs malignes les plus courantes et l'une des principales causes de décès de cancer dans le monde. Alors que le rôle du microenvironnement tumoral est aujourd’hui bien reconnu dans la croissance tumorale et l'évasion immunitaire par le biais d'une inflammation favorisant la tumeur, les mécanismes sous-jacents restent mal compris. Cette équipe de l’University of Texas Medical Branch de Galveston (Texas) en collaboration avec des chercheurs de l’Université de Poitiers révèle, dans la revue Oncotarget, le rôle clé du rétinol, une forme de vitamine A, dans le développement du cancer du côlon.

 

Dans le cancer du côlon, les fibroblastes stromaux représentent jusqu'à 30 % des cellules de la lamina propria ou tissu conjonctif situé sous l’épithélium qui tapisse les muqueuses digestives et leur nombre est considérablement augmenté dans le CCR. Dans ces fibroblastes associés au cancer du côlon, la suppression de l'IL-6 une interleukine favorisant la tumeur, et médiée par le rétinol, s’avère fortement perturbée.

Les rétinoïdes déjà connus pour inhiber la production d'IL-6 favorisant la tumeur

Les fibroblastes des cancers, également connus sous le nom de fibroblastes associés au cancer, qui présentent des niveaux élevés d’IL-6 soutiennent ainsi l'inflammation favorisant la tumeur. Ces fibroblastes sont très abondants dans le microenvironnement tumoral et font partie des cellules majeures impliquées dans l'inflammation et la croissance tumorale.

 

L'étude ou article de perspective basé sur une revue de la littérature sur la régulation de l'IL-6 dans ces fibroblastes du cancer colorectal par le métabolisme de la vitamine A (rétinol), ajoute à la compréhension des mécanismes conduisant au phénotype pro-inflammatoire de cellules et suggère des pistes possibles de nouveaux traitements du CCR.

 

En clair, l’étude met en évidence le rôle crucial de la voie stromale de la vitamine A dans la régulation de l'IL-6 et propose de mieux comprendre et cibler cette voie dans la prise en charge de ce cancer.


Plus sur le Blog Cancer

Autres actualités sur le même thème