Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER de la PROSTATE : Certains composés du café peuvent contribuer à l’inhiber

Actualité publiée il y a 4 mois 2 semaines 4 jours
The Prostate
Pour la première fois, des scientifiques identifient in vitro et in vivo, en effet, des composés présents dans le café qui inhibent la croissance du cancer de la prostate.

Des composés du café qui peuvent inhiber le cancer de la prostate ? Pour la première fois, des scientifiques identifient in vitro et in vivo, en effet, des composés présents dans le café qui inhibent la croissance du cancer de la prostate. Ces travaux, présentés dans la revue The Prostate et présentés au Congrès de l'Association européenne d'urologie (Barcelone), appellent déjà à des tests plus avancés, sur des xénogreffes, par exemple, dérivées de patients exprimant le récepteur aux androgènes. Ces prochaines recherches devraient apporter une évaluation définitive sur l’efficacité anticancéreuse de ces composés.

 

Le café est un mélange complexe de composés dont l'influence positive et négative sur la santé humaine est largement documentée. Il est de plus en plus évident que la consommation de certains types de café est associée à une réduction de l'incidence de certains cancers, notamment du cancer de la prostate. Ces scientifiques japonais ont étudié les effets de deux composés présents dans le café, le kahwéol et le cafestol, sur les cellules cancéreuses de la prostate et chez l’animal. Dans ces deux types d’expériences, ces composés ont pu inhiber la croissance de cellules résistantes aux médicaments anticancéreux tels que le cabazitaxel.

 

Kahwéol et cafestol : cette étude pilote réalisée sur des cellules cancéreuses résistantes aux médicaments en culture cellulaire et chez un modèle murin a testé précisément 6 composés naturels du café, sur la prolifération in vitro de cellules cancéreuses de la prostate humaine : les cellules traitées à l'acétate de kahwéol et au cafestol se développent plus lentement que les cellules de contrôle. Ces composés ensuite testés sur des cellules cancéreuses de la prostate greffées des souris (4 souris témoins, 4 traitées avec l'acétate de kahwéol, 4 avec le cafestol et 4 avec une combinaison des 2 composés) réduisent la croissance des cellules cancéreuses chez la souris. De plus, la combinaison des 2 composés semble travailler en synergie, conduisant à une croissance tumorale nettement plus lente que chez la souris non traitée :

  • après 11 jours, la tumeur non traitée a augmenté d'environ 350% alors que les tumeurs chez les souris traitées avec les deux composés n’ont grossi « que » de 167%.

 

 

Il s’agit d’une étude pilote qui va nécessiter des recherches plus approfondies. Cependant ces résultats sont très prometteurs car ces composés semblent avoir un effet sur les cellules résistantes aux médicaments. L'acétate de Kahwéol et le cafestol sont des hydrocarbures, naturellement présents dans le café Arabica. On a également constaté que le processus de fabrication du café avait une incidence sur le fait que ces composés restent dans le café après avoir été brassés.

Si ces résultats étaient confirmés, de nouveaux candidats pour traiter le cancer de la prostate résistant aux médicaments pourraient être développés.

Autres actualités sur le même thème