Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

CANCER : Des nanodrones qui ciblent la tumeur

Actualité publiée il y a 2 mois 2 semaines 3 jours
Nano Today
Une avancée remarquable et un espoir dans le traitement des cancers incurables (Visuel Adobe Stock 682713198)

Des nanodrones « révolutionnaires » qui vont permettre un traitement hyperciblé du cancer, c’est la proposition de ces bioingénieurs et cancérologues de l’Institut national des sciences et technologies d'Ulsan (UNIST, Corée du Sud). Une avancée remarquable et un espoir dans le traitement des cancers incurables, documentés dans la revue Nano Today.

 

Le principe de ces nanodrones est d’engager et d’inciter les cellules NK (Natural Killers) à cibler et éliminer sélectivement les cellules cancéreuses, ce qui ouvre une toute nouvelle option de traitement pour les types de cancers incurables. Les cellules lymphoïdes innées, appelées cellules tueuses naturelles (NK), jouent un rôle essentiel dans la réponse immunitaire de l’organisme contre le cancer. Ces travaux rejoignent, de manière originales les nombreuses recherches menées pour exploiter le pouvoir des cellules NK et de développer ainsi de nouvelles thérapies efficaces contre le cancer.

Des nanodrones remarquables recruteurs de cellules NK, appelés NKeND

Ces NKeND révolutionnaires affichent simultanément des ligands ciblant le cancer, tels que HER2Afb ou EGFRAfb, et des ligands recruteurs de cellules NK, aCD16Nb, à leur surface. Cela leur confère une capacité à se lier sélectivement aux cellules SK-OV-3 surexprimant HER2 et aux cellules MDA-MB-468 surexprimant EGFR, respectivement, ainsi qu'aux cellules NK. En d’autres termes, ils permettent l’engagement des cellules NK humaines avec les cellules cancéreuses cibles, permettant au NK d'éliminer efficacement les cellules cancéreuses cibles.

 

L’étude apporte une première preuve de concept in vitro, sur des lignées de cellules cancéreuses, et in vivo, chez des souris modèles de cancer, ici porteuses de tumeur SK-OV-3. Chez ces modèles animaux, l’administration des NKeND supprime la croissance tumorale sans cependant entraîner d’effets secondaires notables.

 

C’est une toute nouvelle approche des activateurs de cellules NK spécifiques au cancer qui offre un potentiel énorme pour le traitement sélectif de types de cancer auparavant incurables, notent les chercheurs. L’auteur principal, le professeur Kang Se-byung ajoute :

 

« Nos nanodrones de délivrance de cellules NK surmontent des défis tels que le mouvement et la survie des cellules NK et permettent « l’induction » de cellules immunitaires spécifiques au cancer ».

Plus sur le Blog Cancer

Autres actualités sur le même thème