Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER : Détecter la malnutrition est un must chez les patients âgés

Actualité publiée il y a 9 mois 23 heures 34 min
Cancer
L'absence d'appétit et les nausées doivent être dépistées chez les patients âgés atteints de cancer.

Cette étude d’une équipe de l'Institut national du cancer José Alencar Gomes da Silva (Rio de Janeiro) révèle la forte prévalence de la malnutrition chez les patients âgés hospitalisés atteints d'un cancer. L’étude, présentée dans la revue Cancer, relève également des symptômes très courants chez ces patients, tels que l'absence d'appétit et les nausées et appelle donc à un dépistage systématique de ces troubles de la nutrition chez ce groupe de patients âgés atteints de cancer.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

La malnutrition peut affecter les résultats cliniques et la réponse au traitement, précise le Dr Nivaldo de Pinho. Son équipe a évalué la prévalence de la malnutrition dans différents groupes d'âge chez les patients atteints de cancer au Brésil et identifie les symptômes qui empêchent le patient de suivre un régime alimentaire suffisant et équilibré. Cette analyse révèle que près d’un patient sur 2, âgé et atteint de cancer, est hospitalisé en état de dénutrition.

1 patient âgé sur 2, hospitalisé pour un cancer souffre de malnutrition

L'étude est menée auprès de 4.783 patients atteints d'un cancer, hospitalisés en novembre 2012 dans des hôpitaux publics au Brésil. L'âge moyen des participants était de 56,7 ans. L’analyse montre :

  • une prévalence globale de la malnutrition de 45%, avec une prévalence plus élevée chez les personnes âgées de 65 ans et plus (55%) et une prévalence plus faible chez les personnes âgées de 50 ans et moins (36%) ;
  • un besoin critique d'améliorer la nutrition chez les patients suivant un régime alimentaire inadapté ;
  • une prévalence plus élevée de symptômes chez ces patients dénutris dont l’absence d’appétit (58,1%), des nausées (38,3%), une bouche sèche (37,1%) et des vomissements (26,0%).

 

 

Evaluer l'état de nutrition dès l'hospitalisation : Les résultats mettent en évidence le besoin d’évaluation de la malnutrition et des facteurs de risque sous-jacents dès l’hospitalisation des patients atteints de cancer, afin de prendre des mesures rapides pour redonner à ces patients une nutrition adéquate. Au-delà, les chercheurs plaident pour un conseil nutritionnel intensif à partir de 50 ans pour prévenir et traiter l'ensemble des symptômes ayant un impact sur la nutrition.

 

Avec l’objectif prioritaire d’équilibrer l’apport en calories et en protéines et de prévenir la perte de poids.

Autres actualités sur le même thème