Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du POUMON : Du cannabidiol contre la tumeur ?

Actualité publiée il y a 2 semaines 1 jour 5 heures
BMJ
L'utilisation de cannabinoïdes pourrait-elle contribuer à la régression de certaines tumeurs ? (Visuel Adobe Stock 311577091)

L'utilisation de cannabinoïdes pourrait-elle contribuer à la régression de certaines tumeurs ? La question est posée avec cette étude de cas qui suggère que l’utilisation quotidienne d'huile de cannabidiol (CBD) peut induire une régression du cancer du poumon. L’étude, présentée dans le British Medical Journal (BMJ) appelle en effet et même s'il s'agit d'un cas patient particulier, à explorer davantage les cannabinoïdes comme traitement possible contre le cancer.

 

C’est du moins la recommandation de ces chercheurs qui décrivent le cas d’un patient ayant refusé le traitement conventionnel du cancer du poumon. À l'insu de ses médecins, la patiente a préféré « s'auto-administrer » de l'huile de cannabidiol (CBD) par voie orale 2 à 3 fois par jour. Les traitements conventionnels du cancer du poumon comprennent la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie, rappellent les auteurs. Cependant, ces traitements sont souvent mal tolérés et mal acceptés par les patients.

 

Par ailleurs, les cannabinoïdes ont déjà fait l’objet d’études dans le traitement primaire du cancer. Chimiquement similaires aux endocannabinoïdes de notre propre corps, ces composés peuvent interagir avec les voies de signalisation contrôlant le « destin cellulaire » y compris des cellules cancéreuses.

Ainsi, chez cette patiente, une femme âgée d’environ 80 ans, diagnostiquée avec un cancer du poumon non à petites cellules

et souffrant également d'une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), d'arthrose et d'hypertension artérielle, l'imagerie montre que la taille de la tumeur a progressivement régressé, de 41 mm à 10 mm sur une période de 2,5 ans. Cela équivaut à une réduction globale de 76 % du diamètre maximal, avec une moyenne de 2,4 % par mois, selon les auteurs.

 

A noter, la patiente fumait et consommait environ un paquet et plus de cigarettes chaque semaine (68 paquets/an). Sur les conseils d'un proche, après avoir vu son mari lutter contre les effets secondaires de la radiothérapie, la patiente prenait régulièrement 0,5 ml d'huile, 2 à 3 fois par jour. Son fournisseur avait indiqué aux médecins que les principaux ingrédients actifs étaient le Δ9-tétrahydrocannabinol (THC) à 19,5 %, le cannabidiol à environ 20 % et l'acide tétrahydrocannabinolique (THCA) à environ 24 %. Enfin, la patiente n’a connu aucun effet secondaire associé à l’utilisation de CBD, n’a opéré aucun changement dans la prise des médicaments prescrits, n’a pas modifié son régime alimentaire ou son mode de vie.

 

Il ne s'agit que d'un rapport de cas et il reste à démontrer l’effet direct de l'huile de CBD. Cependant, ce cas repose la question de l’intérêt des cannabinoïdes dans le traitement des cancers, alors que les précédentes études ont abouti à des résultats mitigés. Car le cas en question illustre un avantage possible de la consommation d’huile de CBD et, selon les auteurs cliniciens, justifie des recherches plus poussées.

 

« Bien qu'il semble y avoir une relation entre la consommation d'huile de CBD et la régression tumorale observée,

nous ne sommes pas en mesure de confirmer de manière concluante que la régression tumorale est due au fait que le patient prend de l'huile de CBD »,

concluent les auteurs qui appellent néanmoins à des recherches supplémentaires pour identifier le mécanisme d'action réel, les voies d'administration, les dosages sûrs, les effets possibles sur différents types de cancer et tout effet secondaire indésirable possible ».

Autres actualités sur le même thème