Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du SEIN : Les poumons utilisent la respiration pour contrer la colonisation

Actualité publiée il y a 1 année 3 mois 1 jour
Advanced Functional Materials
Lorsque les cellules quittent la tumeur primaire, elles ne répondent souvent plus aux médicaments qui ont initialement fonctionné (Visuel Fotolia)

Cette équipe de l’Université Purdue (Indiana) a conçu une nouvelle plateforme de test pour mieux comprendre le processus de métastase des cellules cancéreuses du sein, notamment dans l’organe le plus proche, le poumon. L’équipe décrypte dans la revue Advanced Functional Materials comment les cellules cancéreuses du sein réagissent à l'étirement récurrent des tissus pulmonaires pendant la respiration, un étirement qui lutte contre leur propagation.

 

Cette nouvelle plateforme de test (Visuel ci-dessous) va ainsi permettre d’évaluer la réponse des cellules cancéreuses du sein à l'étirement des tissus durant la respiration et donc de mieux comprendre les facteurs de métastase dans un nouveau tissu. Un point important alors que, notamment dans le cancer du sein, la survie est réduite de plus de 70% en cas de métastases, explique l’auteur principal, Luis Solorio, professeur d'ingénierie. Autre point important, lorsque les cellules quittent la tumeur primaire, elles ne répondent souvent plus aux médicaments qui ont initialement fonctionné.

Cette plateforme de test, grâce à son système de culture cellulaire et à la possibilité d’appliquer des forces mécaniques sur un tissu suspendu apporte ainsi une nouvelle compréhension biologique des métastases (Visuel Université Purdue / Hyowon Lee)

Comprendre comment un nouvel espace tissulaire résiste aux cellules tumorales

C’est la première fois que le mouvement est étudié en tant que variable du microenvironnement tumoral : la plateforme consiste en un système de culture de cellules, à mouvement magnétique, dans lequel les cellules cancéreuses peuvent être cultivées en 3D sur une matrice extracellulaire abondante dans le tissu pulmonaire métastatique précoce. Cette plateforme permet d’évaluer l'impact des forces mécaniques à l’œuvre en fonction des caractéristiques de la respiration.

La recherche permet de constater que :

  • plus les forces mécaniques en jeu sur le tissu sont importantes, moins les cellules cancéreuses se divisent.

Ainsi, les organes sains utilisent le mouvement pour repousser en quelque sorte les cellules cancéreuses et résister à la colonisation métastatique.

 

Cette plateforme de test, grâce à son système de culture cellulaire et à la possibilité d’appliquer des forces mécaniques sur un tissu suspendu apporte ainsi une nouvelle compréhension biologique des métastases : ici la technologie permet de constater que les cellules cancéreuses ralentissent leur prolifération en raison de l'étirement cyclique de la respiration.

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités