Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER GASTRIQUE: Trop de sel réveille H. Pylori et augmente le risque

Actualité publiée il y a 5 années 7 mois 4 semaines
Infection and Immunity

Helicobacter pylori est une infection très courante, généralement « dormante » et sans symptômes chez la grande majorité des personnes infectées. Mais voilà, une alimentation trop riche en sel pourrait venir renforcer l’action de cette « bactérie de l'ulcère » et augmenter ainsi le risque de cancer gastrique. Ces conclusions, publiées dans l’édition du 8 avril de la revue Infection and Immunity, viennent expliquer l'incidence particulière de ces cancers dans certains pays à forte consommation de sel.

L'infection à H. pylori est l'une des infections les plus répandues dans le monde : de 20 à 90 % des individus adultes sont infectés selon les pays, l'infection étant plus fréquente dans les pays en développement que dans ceux industrialisés. Ainsi, en Europe, on estime qu’au moins une personne sur 2 est infectée par H. pylori et que 90% des personnes infectées restent sans symptômes. L’infection intervient principalement avant l'âge de 10 ans, et a priori par voie orale. Helicobacter pylori est trouvé chez 90% des personnes atteintes d’ulcère duodénal et chez 80% de celles ayant un ulcère gastrique.

De nombreuses études épidémiologiques ont montré qu'une alimentation trop riche en sel est associée à un risque accru de cancer gastrique. Mais ici, Timothy L. couverture et ses collègues de l'Université Vanderbilt (Nashville) montrent qu'un apport alimentaire en sel trop élevé, combiné avec une infection par la bactérie augmente considérablement ce risque de cancer. Cette étude a été menée sur des petits rongeurs, des gerbilles de Mongolie, infectées avec H. pylori et réparties en 2 groupes, un groupe à régime alimentaire normal, un autre groupe avec un régime riche en sel. A la fin de l'expérience, les chercheurs ont analysé les tissus gastriques des animaux. Tous les animaux nourris avec un régime riche en sel ont développé un cancer vs seulement 58% de ceux nourri avec un régime alimentaire normal.


H. Pylori + sel, et risque maximal de cancer de l'estomac : C'est la présence d'une oncoprotéine bactérienne spécifique, CagA, produite par Helicobacter pylori qui explique cette incidence élevée de cancer gastrique avec un régime riche en sel car H. pylori exposé à un environnement riche en sel stimule la production de CagA. Alors qu'aucune étude n'avait encore examiné les relations entre une alimentation riche en sel, l'infection par H. pylori et l'expression de cagA, ces scientifiques viennent d'expliquer l'incidence particulièrement élevée de cancer de l'estomac, dans certains pays en développement, où il y a une forte prévalence de souches H Pylori cagA positives et, simultanément où une grande partie de la population consomme une alimentation riche en sel.

Enfin, les auteurs constatent également des niveaux plus élevés d'inflammation gastrique avec un régime riche en sel, une constatation qui confirme de précédents résultats pertinents d'ailleurs pour de nombreux types de cancer.

Source: Infection and Immunity 8 April 2013 doi:10.1128/IAI.01271-12 High dietary salt intake exacerbates Helicobacter pylori-induced gastric (Visuel Vanderbilt)

Lire aussi: ALIMENTATION: Excès de sel et risque de cancer de l'estomac

Autres actualités sur le même thème

Pages