Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCERS: Des médicaments déjà approuvés pour restaurer la santé épigénétique

Actualité publiée il y a 4 années 9 mois 4 semaines
Cancer Research

Ces médicaments déjà disponibles et approuvés pour d’autres indications pourraient être capables de cibler les voies épigénétiques en cause dans le développement de certains cancers et donc se révéler des options thérapeutiques prometteuses, en combinaison avec les traitements standards. C’est la conclusion de cette étude de l’Université de Montréal qui non seulement contribue à mieux comprendre l’importance de l’épigénétique dans la pathogenèse des cancers, mais d’ouvrir de nouvelle perspectives prometteuses dans leur traitement.

Les médicaments en question sont généralement utilisés pour traiter d'autres maladies, comme l'insuffisance cardiaque, l'arythmie cardiaque, et certaines infections, précisent les auteurs : « Nous avons identifié une douzaine de médicaments qui réactivent des gènes suppresseurs de tumeurs par un mécanisme épigénétique jamais observé jusqu'à maintenant », explique le Dr Noël Raynal, chercheur au CHU Sainte-Justine. Les mécanismes épigénétiques qui contrôlent l'expression des gènes sont déréglementés dans les cellules cancéreuses. Or le mécanisme découvert avec cette étude régule l'expression des gènes en ciblant les niveaux de calcium intracellulaires.


Le cancer se développe à la fois lorsque le patrimoine génétique et épigénétique cellulaire est altéré. Les cellules sont déréglementées et se multiplient anormalement pour former des tumeurs. Pourtant les cellules ont une défense naturelle, les gènes suppresseurs de tumeur, mais ces suppresseurs peuvent être réduits au silence par des mécanismes épigénétiques.

Une sélection de médicaments prometteurs : Ici les chercheurs ont passé au crible plus de 1.100 médicaments approuvés par la FDA, ont ensuite sélectionné les 14 médicaments les plus prometteurs, puis ont validé leurs effets sur plusieurs modèles cellulaires de cancers. Cette analyse conduit à certains glycosides cardiaques et antibiotiques, dont ces effets épigénétiques étaient jusque-là inconnus.

Au-delà de cette sélection de médicaments prometteurs, c'est tout un processus ou voie épigénétique qui est identifiée : « Nous avons découvert que la modification de flux de calcium intracellulaires pouvait constituer une cible thérapeutique permettant de réduire les altérations épigénétiques dans les cellules cancéreuses. Nos candidats médicaments ont en commun cette capacité à agir sur le canal de calcium et à activer une enzyme essentielle à cet effet anticancéreux », expliquent les chercheurs.

Un effet de classe : la moitié des médicaments sélectionnés pour ces effets sont, en effet, des glycosides cardiaques. Des résultats d'ailleurs cohérents avec de précédentes études épidémiologiques qui montre une incidence plus faible du cancer ou des cancers bien moins agressifs, chez les patients traités avec les molécules de cette classe.

Restaurer la santé épigénétique serait rapidement possible avec 4 médicaments cependant d'autres recherches sur ces médicaments qui ciblent la signalisation intracellulaire du calcium restent nécessaires. Avec un atout de taille, tous ces médicaments sont autorisés, et leur innocuité et leur efficacité sont donc connues et éprouvées, il s'agira donc de valider leur usage pour cette nouvelle indication.

Source: Cancer Research December 30, 2015; doi: 10.1158/0008-5472.CAN-14-2391 Targeting calcium signaling to induce epigenetic reactivation of tumor suppressor genes in cancer

Autres actualités sur le même thème