Actualités

CANNABIS : Sa légalisation booste sa consommation

Actualité publiée il y a 3 mois 1 semaine 3 jours
Addiction
Jusque-là on se posait toujours la question : la légalisation du cannabis thérapeutique et/ou récréatif a-t-elle une influence sur sa consommation ? (Visuel Adobe Stock 269805825)

Jusque-là on se posait toujours la question : la légalisation du cannabis thérapeutique et/ou récréatif a-t-elle une influence sur sa consommation ? Si la conclusion de cette équipe d’addictologues de l’Université du Minnesota est bien, avec la légalisation de son usage récréatif, une forte augmentation de la consommation de cannabis, les chercheurs précisent, dans la revue Addiction, que cette consommation accrue ne s'accompagne pas de problèmes accrus, peut être associée à moins de troubles de la consommation d'alcool et « ne semble pas, en général, avoir de conséquences néfastes ».

 

Cette étude « inédite » menée auprès de plus de 3.400 jumeaux révèle que ceux qui vivent dans des États où la consommation récréative de cannabis est légale en consomment en moyenne 24 % plus fréquemment que ceux vivant dans les États où elle reste illégale. L’étude apporte l'une des preuves les plus solides à ce jour que la légalisation entraîne une utilisation accrue.

La légalisation entraîne une utilisation accrue, mais est-ce un problème ?

L’étude relève que :

  1. cette augmentation de fréquence de consommation survient dans un contexte général d’augmentation de la consommation de cannabis à l'échelle nationale,
  2. cette augmentation est particulièrement forte à l'âge adulte, une phase de la vie où l’on a « normalement » plutôt tendance à réduire sa consommation. En d’autres termes, la légalisation du cannabis à plutôt fait sauter « les verrous » qui s’imposaient jusque-là aux adultes, plus respectueux des lois. « En règle générale », commentent les experts, « nous nous attendrions à voir une tendance à l’augmentation de la consommation à l'adolescence, puis une réduction à l’âge d'adulte. Fait intéressant, avec la légalisation, nous observons une escalade, et non une réduction, chez les adultes ».
  3. l’augmentation s’avère donc significativement plus marquée dans les États où la légalisation est intervenue, suggérant que la légalisation est bien un facteur indépendant de son utilisation, commente l'auteur principal Stephanie Zellers, chercheur diplômé de l'Université du Minnesota en génétique comportementale.

 

Parce que les jumeaux partagent leurs gènes et ont tendance à partager un statut socio-économique comparable, subir les mêmes influences parentales et suivre de mêmes normes communautaires, ils fournissent de bons points de comparaison. Cette toute première étude à préciser l'association entre la légalisation du cannabis et l'augmentation de son utilisation chez des individus génétiquement identiques confirme la forte probabilité que « la légalisation entraîne, en soi, une utilisation accrue ».

 

Les auteurs notent qu'il est peu probable que la légalisation amène ceux qui se sont abstenus de consommer du cannabis auparavant à en reprendre la consommation. Enfin, ils notent également que cette consommation accrue ne s'accompagne pas de troubles particuliers.

 

Ces nouvelles habitudes de consommation du cannabis pourraient même permettre une réduction de la consommation excessive d’alcool.

Autres actualités sur le même thème