Vous recherchez une actualité
Actualités

CHIMIOTHÉRAPIE : Une protéine contre les lésions cardiaques induites

Actualité publiée il y a 1 semaine 4 jours 21 heures
Biomedicines
La protéine NOR-1 pourrait protéger le cœur des effets indésirables cardiaques de certaines chimiothérapies (Visuel Adobe Stock 273462868)

Ces scientifiques du Norwegian University of Science and Technology (NTNU) ont peut-être trouvé le moyen de protéger le cœur des effets indésirables cardiaques de certaines chimiothérapies. Alors qu’il n'existe actuellement aucune méthode pour réduire ce risque secondaire de lésions cardiaques, la protéine NOR-1 semble offrir une « porte de sortie » aux patients contraints de poursuivre un traitement de long terme en dépit de ces effets.

La protéine NOR-1 apporte une large protection contre les lésions cardiaques causées, notamment par un médicament cytotoxique courant, la Doxorubicine, ou DOX. Cette cytotoxine peut également attaquer les cellules saines, y compris celles du cœur, ce qui peut induire ces lésions cardiaques.

La protéine est naturellement déclenchée par l'exercice,

explique l’équipe du Dr Morten Høydal, auteur principal et chercheur au Département Imagerie de la NTNU.

 

La protéine NOR-1 pour Neuron-derived orphelin receptor 1 a déjà montré son efficacité contre l’hypoxie (manque d'oxygène) et l’administration de la protéine peut permettre la survie d'un plus grand nombre de cellules. Cette protéine qui « se trouve » naturellement dans le corps est en effet déclenchée lorsque nous pratiquons l'exercice, ce même exercice également essentiel pour prévenir le risque de problèmes cardiaques.

 

L’apport direct de protéine NOR-1 semble également réduire le risque cardiaque. C’est du moins ce que démontrent les scientifiques en laboratoire, à l’aide de différentes expériences permettant de tester in vitro l'effet de la protéine sur les cellules humaines. Ces expériences confirment que :

 

  • l’administration de NOR-1 permet de maintenir plus de cellules en vie et « en bonne santé » ;
  • NOR-1 semble contrecarrer certains des effets négatifs sur les cellules, induits par la DOX, y compris sur les cellules cardiaques ;

 

Des résultats encore préliminaires mais qui appellent à regarder de plus près le spectre des capacités thérapeutiques prometteuses de NOR-1.

Autres actualités sur le même thème