Actualités

CHOLESTÉROL : Un traceur pour le suivre dans le cerveau

Actualité publiée il y a 2 semaines 4 jours 4 heures
Science Translational Medicine
Alors que le métabolisme cérébral du cholestérol est perturbé dans plusieurs troubles neurologiques, qu’il constitue ainsi un marqueur important pour ces troubles, il n’existe à ce jour, aucune méthode permettant de visualiser la dégradation du cholestérol dans le cerveau (Visuel Adobe Stock 337045072)

Alors que le métabolisme cérébral du cholestérol est perturbé dans plusieurs troubles neurologiques, qu’il constitue ainsi un marqueur important pour ces troubles, il n’existe à ce jour, aucune méthode permettant de visualiser le processus de dégradation du cholestérol dans le cerveau. Cette équipe du Massachusetts General Hospital (MGH) et de la Harvard Medical School présente un traceur visualisable au PET scan (tomographie par émission de positons), capable de suivre les niveaux de l'enzyme responsable de la dégradation du cholestérol dans le cerveau. Ces travaux, présentés dans la revue Science Translational Medicine, permettent de mieux comprendre le rôle du cholestérol dans certaines maladies neurodégénératives, dont la maladie d’Alzheimer ainsi que sa spécificité chez les hommes et chez les femmes.

 

Les altérations de l'homéostasie du cholestérol cérébral sont largement impliquées dans les troubles neurologiques. Malgré la complexité de la biologie du cholestérol dans le cerveau des mammifères, on sait que l'excès de cholestérol neuronal est principalement éliminé par clairance métabolique.

Imager au PETscan l'enzyme responsable de la dégradation du cholestérol

Le traceur, nommé à ce stade « 18F-Cholestify » permet donc d’imager au PET scan l'enzyme responsable de la dégradation du cholestérol dans le cerveau. Les chercheurs montrent ici,

  • in vivo, chez la souris et chez des primates non humains que l'intensité du signal TEP est corrélée avec l'expression de la protéine responsable de la dégradation du cholestérol.
  • Le même constat est réalisé dans des échantillons de cerveau humains post-mortem.
  • à titre d'exemple in vivo, la preuve est apportée sur une souris modèle de la maladie d'Alzheimer, l'imagerie PET confirmant le lien entre des altérations de l'homéostasie cérébrale du cholestérol.

 

Prises ensemble, ces données précliniques et cliniques suggèrent que l'imagerie PET utilisant le traceur 18F-Cholestify pourrait être utilisée prochainement en pratique clinique à des fins diagnostiques.

Il s’agit de la première technologie non invasive permettant de mesurer le métabolisme cérébral du cholestérol

et de détecter ses anomalies qui constituent un facteur de risque reconnu de maladies neurologiques.

 

Enfin, les observations cliniques indiquent une clairance du cholestérol cérébral de base considérablement plus élevée chez les femmes, par rapport aux hommes du même âge.

Autres actualités sur le même thème