Vous recherchez une actualité
Actualités

CICATRISATION des PLAIES: Tester l'efficacité des thérapies combinées

Actualité publiée il y a 3 années 3 mois 15 heures
Wounds

Alors que les traitements topiques sont standards dans les soins de plaies, cette étude expérimentale évalue l'efficacité de traitements combinés. Une autre tendance de la médecine, comme peut l’être aussi le traitement personnalisé, qui pourrait également permettre d’accélérer la cicatrisation. Cette recherche expérimentale laisse entrevoir, comme c’est le cas dans la prise en charge d’autres pathologies, que la combinaison de plusieurs méthodes topiques comme l'irrigation, la pression négative, et l’oxygénothérapie pourrait avoir des bénéfices synergiques et améliorer le processus de fermeture de la plaie.

On estime que 3 à 4 personnes sur 1.000 développent une plaie aiguë ou chronique chaque année. Pour les seuls Etats-Unis, lieu de l'étude, cela représente environ 11 millions de plaies évaluées et traitées dans les seuls services d'urgence. La cicatrisation est un processus biologique en 3 phases, inflammation, prolifération/réparation puis remodelage, qui aboutit à la formation de cicatrices. Ce processus hors complication, prend habituellement 3 à 14 jours. Cependant, dans la réalité, un nombre considérable de patients font l'expérience de ces complications dans la cicatrisation et le besoin est énorme pour des thérapies spécifiques et efficaces pour améliorer le processus de cicatrisation des plaies chroniques ou infectées.


Tester de nouvelles thérapies et les combiner : Aujourd'hui, il existe un arsenal important pour le soin de plaies pour accélérer la réparation, prévenir l'infection, réduire la douleur, faciliter la détersion, maintenir un environnement humide, mais éliminer les exsudats (TPN). D'autres thérapies telles que la revascularisation chirurgicale et l'oxygénothérapie hyperbare font la preuve qu'une perfusion et une oxygénation de la plaie améliorées étaient de nature à accélérer le processus de cicatrisation. L'oxygénothérapie topique reste controversée alors que certaines études ont montré sa capacité à améliorer la cicatrisation de la plaie. L'irrigation est également un élément essentiel du traitement des plaies, et, là encore les solutions utilisées restent sujet à débat. Pourtant, très peu de recherches ont été menées sur l'efficacité de combiner ces différentes techniques et dispositifs.

Ici, les auteurs de la Shiraz University (Iran) ont conçu un dispositif qui combine justement l'irrigation, l'oxygénothérapie et la thérapie par pression négative (TPN). Leur étude, menée sur l'animal (le lapin) a testé sur un groupe la combinaison des 3 thérapies, administrées 3 fois par jour pendant 60 minutes, et sur le groupe témoin, l'irrigation avec une solution saline normale. Puis les chercheurs ont suivi par imagerie l'ensemble du processus de cicatrisation, aux jours 1, 3, 7, 14, et 21 après la plaie initiale.

· A 3 jours, le taux de fermeture des plaies dans le groupe traité s'élève à 30,1% vs 3% dans le groupe témoin.

· La même tendance est observée durant toute la durée de suivi.

La conclusion est donc en faveur d'une combinaison de plusieurs méthodes topiques avec pour résultat, des effets synergiques sur la cicatrisation. A minima, l'étude porte à réfléchir sur des soins de plaies combinés, alors qu'à ce jour, la plupart des autres recherches se concentrent sur l'utilisation d'un traitement topique dans le traitement des plaies. Les auteurs suggèrent donc que la combinaison de méthodes topiques (par exemple, l'irrigation, la pression négative, et la thérapie d'oxygène) pourrait avoir des effets synergiques et d'améliorer la cicatrisation des plaies, et les résultats de leur étude appuient cette hypothèse. Cependant, d'autres recherches chez l'Homme, en milieu clinique, sont encore nécessaires.


Interstitiel mediset

Autres actualités sur le même thème

Pages