Vous recherchez une actualité
Actualités

CONTRACEPTION : Le nouvel anticorps topique qui fige le sperme

Actualité publiée il y a 2 semaines 3 jours 14 heures
EBioMedicine
Il existe de nombreux moyens de contraception féminine cependant 40% des grossesses dans le monde ne sont pas désirées (Visuel Adobe Stock 251608643)

Il existe de nombreux moyens de contraception féminine cependant 40% des grossesses dans le monde restent non désirées. Il subsiste donc un besoin de méthodes contraceptives facilement accessibles et simples à mettre en œuvre; c’est le cas de cet anticorps monoclonal anti-sperme, l'anticorps de contraception humaine (HCA), administrable par voie vaginale sous forme de film soluble. Les premières données de cet essai clinique de phase I confirment la sécurité et l’efficacité de ce contraceptif innovant.  

 

In vitro déjà, l’« HCA » induit l’agglutination des spermatozoïdes et leur immobilisation. Mis qau point par une équipe de bioingénieurs de l'Université de Boston et de ZabBio (San Diego, CA) l’anticorps monoclonal anti-sperme répond à toutes les exigences « d’une méthode de contraception à la demande contrôlée par la femme », explique l'auteur principal Deborah Anderson, PhD, professeur de médecine à la Boston University School of Medicine (BUSM). L'anticorps est actuellement en cours d'essai clinique de phase I.

En 15 secondes le HCA colle ensemble tous les spermatozoïdes

Pour évaluer son efficacité comme contraceptif topique, les chercheurs ont testé le HCA sur toute une gamme de concentrations et dans différentes conditions physiologiquement pertinentes in vitro. Mélangé avec du sperme de volontaires en bonne santé, en 15 secondes le HCA colle ensemble les spermatozoïdes qui se retrouvent ainsi immobilisés. Le HCA ne provoque aucune inflammation dans les tests de culture tissulaire en laboratoire.

 

Le HCA est une alternative prometteuse et accessible pour les femmes qui n'utilisent pas les méthodes de contraception actuelles, pour des raisons médicales, pratiques ou culturelles. Le HCA pourrait avoir ainsi un impact significatif sur la santé mondiale.

 

Actuellement en cours d’essai clinique de phase I, HCA ouvre également la possibilité d’une combinaison avec d’autres anticorps tels que les anticorps anti-VIH et anti-HSV pour une prévention polyvalente, à la fois contraceptive et anti-IST.

Autres actualités sur le même thème