Vous recherchez une actualité
Actualités

COSMÉTIQUES : Un cocktail toxique pour les hormones féminines ?

Actualité publiée il y a 10 mois 16 heures 10 min
Environment International
Même une faible exposition à des combinaisons de produits chimiques peut affecter les niveaux d'hormones de reproduction.

Cette approche « multi-chimique » des effets possibles des combinaisons de composés toxiques présents dans les cosmétiques confirme dans la revue Environment International des liens avec des modifications des hormones de la reproduction. Et même une faible exposition à ces mélanges de composés chimiques pourrait affecter l’équilibre hormonal.

 

Nous sommes exposés, au quotidien, à de nombreux produits toxiques susceptibles d’avoir des effets négatifs sur nos hormones. Ces changements hormonaux ont été associés à plusieurs effets indésirables sur la santé, maintenant bien documentés, dont un risque accru de cancer du sein et de maladies cardiovasculaires. Une meilleure compréhension des perturbateurs endocriniens est importante pour la santé publique et en particulier pour les femmes, plus exposées avec l’utilisation plus élevée de produits de beauté et de soins personnels.

 

L’équipe de la George Mason University (Virginie) révèle de nouveaux liens entre les produits chimiques largement utilisés dans les produits cosmétiques et la modification des niveaux des hormones de la reproduction, à travers l’analyse de 509 échantillons d'urine de 143 femmes âgées de 18 à 44 ans, exemptes de maladies chroniques et ne prenant pas de contraceptifs. Les chercheurs ont effectué de multiples mesures d’exposition pour plusieurs composés (bisphénol A, chlorophénols, benzophénones, parabènes) tout au long du cycle menstruel.

 

La complexité des effets combinés : cette approche multi-chimique qui reflète plus fidèlement les expositions environnementales réelles, montre que même une faible exposition à des combinaisons de produits chimiques peut affecter les niveaux d'hormones de reproduction. Certains filtres chimiques et « UV » s’avèrent de plus associés soit à une diminution, soit à une augmentation de certaines hormones de reproduction. Cela souligne, écrivent les auteurs dans leur communiqué, la complexité des effets combinés de ces produits chimiques.

Certaines substances chimiques comme les parabènes sont déjà bien documentées comme pouvant augmenter les taux d’œstrogènes. Il reste le champ immense des effets des combinaisons « multi-chimiques » à explorer, et, dans cette attente,

il s’agit donc de faire attention aux produits chimiques présents dans les produits de beauté, ou de limiter nos expositions, comme on le fait déjà mieux pour notre alimentation.

Autres actualités sur le même thème