Actualités

COVID-19 : Plus symptomatique avec la cigarette électronique

Actualité publiée il y a 10 mois 2 semaines 3 jours
Journal of Primary Care & Community Health
Les utilisateurs de cigarettes électroniques testés positifs au COVID-19 présentent général plus de symptômes de la maladie (Visuel Adobe Stock 342416771)

Les utilisateurs de cigarettes électroniques testés positifs au COVID-19 présentent général plus de symptômes de la maladie, conclut cette équipe de cliniciens de la Mayo Clinic. L'étude, publiée dans le Journal of Primary Care & Community Health, révèle également une incidence plus élevée des troubles respiratoires et un taux de visite aux urgences accru chez les patients COVID doublement fumeurs, de cigarettes classiques et électroniques.

 

Ainsi, la plupart des symptômes du COVID sont plus fréquemment présents chez les patients testés positifs qui vapotent : il s’agit des maux de tête, de douleurs musculaires, de douleurs thoraciques, de nausées et vomissements, de diarrhée et de perte de l'odorat ou du goût. En outre, l'étude révèle que les personnes testées positives qui vapotent et fument également du tabac présentent généralement un essoufflement, des difficultés à respirer et se rendent aux urgences plus fréquemment.

 

L’auteur principal, le Dr David McFadden, médecin à la Mayo Clinic et son équipe ont suivi plus de 280 vapoteurs, testés positifs au COVID entre mars 2020 et fin février 2021, et ont comparé leurs symptômes et leurs résultats de santé à ceux de 1.445 témoins non vapoteurs, également positifs au COVID. L’analyse confirme :

 

  • une présence plus fréquente des différents symptômes chez les utilisateurs de cigarette électronique ;

 

Précisément, chez les utilisateurs de e-cigarette vs non-utilisateurs, des incidences respectives de

 

  • 16 vs 10 % de douleurs ou d’oppression thoracique,
  • 25 % vs 19 % de frissons,
  • 39 vs 32 % de myalgies,
  • 49 vs 41 % de maux de tête,
  • 37 vs 30 % d’anosmie/dysgueusie,
  • 16 vs 10 % de nausées, vomissements ou douleurs abdominales,
  • 16 vs 10 % de diarrhée,
  • 16 vs 9 % d’étourdissements.

 

Pour les auteurs, ces résultats sont finalement sans grande surprise : de nombreuses études nombreuses études ont montré que l'utilisation de la cigarette électronique peut être associée à une inflammation des poumons et peut également entraîner de graves lésions pulmonaires chez certains utilisateurs, rappelle l’un des auteurs, le Dr Robert Vassallo, pneumologue à la Mayo Clinic et médecin en soins intensifs. L'inflammation accrue du tissu pulmonaire favorisée par l'infection au COVID-19 et l'inflammation induite par le vapotage peuvent aggraver la probabilité d'inflammation systémique, avec une augmentation associée des symptômes tels que la fièvre, les myalgies, la fatigue et les maux de tête.

 

La recherche ne dit pas si l'utilisation de la cigarette électronique augmente le risque de contracter une infection au COVID, mais elle indique clairement que le fardeau des symptômes chez les patients COVID-19 qui vapotent est plus lourd.

« Pendant une pandémie avec un agent pathogène respiratoire hautement transmissible comme le SRAS-CoV-2, il est fortement conseillé de ne pas fumer et de réduire ou d'arrêter l'utilisation du vapotage et de la cigarette électronique ».

Autres actualités sur le même thème