Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Une contagion possible plus de 10 jours après l’infection

Actualité publiée il y a 4 mois 5 jours 15 heures
International Journal of Infectious Diseases

Plus d'une personne sur 10 peut rester contagieuse pour le COVID 10 jours ou plus après l’infection à SARS-CoV-2, conclut cette recherche de biologistes et d’immunologistes de Université d'Exeter. Grâce à l’utilisation d’un test innovant, capable de détecter si le virus est toujours actif, l’équipe montre, sur un échantillon de participants testés COVID positifs par test PCR standard, que 13% d’entre eux présentent toujours des niveaux de virus actifs et cliniquement pertinents après 10 jours, ce qui signifie que ces personnes sont toujours « contagieuses ». Ces données, publiées dans l’International Journal of Infectious Diseases, soutiennent l'intérêt de ce nouveau test  dans les milieux plus critiques (milieux de soins, EHPAD…), mais rappellent plus largement l'importance de prolonger les mesures barrières.

 

L’étude ne porte pas précisément sur les infections avec le variant Omicron, ses résultats devront donc probablement être adaptés dans les régions où Omicron, qui semble induire des formes moins sévères, est le virus dominant. Il s’agit donc de l’analyse, à l’aide d’un nouveau type de test des échantillons de sang de 176 participants précédemment testés positifs par test PCR standard.

10 jours après un PCR positif, plus d'1 patient sur 10 est toujours contagieux

  • Précisément 10 jours après avoir été testés positifs au COVID par test PCR, 13% des participants présentent encore des niveaux de virus actifs cliniquement pertinents ce qui suggère une transmission toujours possible du virus ;
  • chez certains participants, cette contagiosité pourrait durer jusqu'à 68 jours ;
  • cependant aucun signe clinique ou symptôme particulier ne permet de les différencier ces personnes contagieuses sur une plus longue durée.

 

L’auteur principal, le Pr Lorna Harries, de l'Université d'Exeter, commente ces données : «Bien qu'il s'agisse d'une étude relativement petite, elle suggère que le virus peut parfois persister et rester actif au-delà d'une période de 10 jours et donc toujours poser un risque de transmission. Les personnes toujours contagieuses ne présentent aucun signe clinique remarquable, ce qui signifie que nous ne sommes pas en mesure de les identifier sans ce test ».

 

Alors comment fonctionne ce nouveau test « de contagiosité » ? Les tests PCR conventionnels fonctionnent en testant la présence de fragments viraux. Bien qu'ils puissent révéler si quelqu'un a récemment eu le virus, ils ne peuvent pas détecter si le virus est toujours actif et si le sujet reste contagieux. Le nouveau test utilisé dans cette étude ne donne un résultat positif que lorsque le virus est toujours actif et que sa transmission est toujours possible.

 

De nombreuses personnes retournent en EHPAD ou en famille, après un COVID, il est clair que les personnes toujours contagieuses posent un risque pour la santé publique. A minima, ces résultats sensibilisent à un risque de transmission prolongé et à l’importance d’observer rigoureusement les mesures barrières.

Autres actualités sur le même thème