Vous recherchez une actualité
Actualités

CRISE CARDIAQUE : Une portion de fromage par jour pour réduire son risque ?

Actualité publiée il y a 2 années 8 mois 6 jours
European Journal of Nutrition
Le fromage fait partie du régime alimentaire occidental et les Européens en consomment en moyenne 17,9 kg par an, soit 49 g par jour.

Le fromage fait partie du régime alimentaire occidental et les Européens en consomment en moyenne 17,9 kg par an, soit 49 g par jour. Or, consommer chaque jour une petite portion de fromage pourrait réduire le risque d’événement cardiaque, crise cardiaque ou accident vasculaire cérébral (AVC) conclut cette méta-analyse chinoise. L’analyse des données alimentaires et d’incidence de maladie cardiaque chez plus de 30.000 participants révèle en effet une réduction de 10% du risque chez les consommateurs raisonnables et réguliers. Une nouvelle preuve, en dépit de l’association entre graisses saturées et maladies cardiovasculaires, des bénéfices d’un régime alimentaire diversifié.  

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

Les chercheurs de l'Université de Soochow analysent 15 études d'observation menées en Europe et aux États-Unis, portant sur le régime alimentaire et la santé de plus de 34.000 participants. Ils concluent à une association favorable, sans démontrer la relation de cause à effet, cette association pouvant donc être influencée par d'autres facteurs de mode de vie mieux représentés chez les consommateurs de fromage. Les chercheurs ont précisément regardé l’incidence des maladies en regard de la consommation quotidienne de fromage 40 g par jour ou plus ou moins de 40 g par jour, ainsi que par quantité (grammes par jour). L’analyse montre que :

 

Une consommation de 40 g de fromage par jour vs <40g est associée à un risque moindre de maladie cardiovasculaire, de maladie cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral :

  • le risque de maladie cardiovasculaire est réduit de 10%
  • le risque de maladie cardiaque est réduit de 14%
  • le risque d'AVC est réduit de 10%

 

 

L’apport en vitamines, minéraux et protéines pourrait expliquer cette association. Et si l’étude ne démontre pas la relation, il n’en reste pas moins qu’elle démontre qu’une consommation raisonnable de fromage est peu susceptible de nuire à la santé cardiaque, et pourrait même apporter un petit effet protecteur.

Autres actualités sur le même thème