Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉBRIDEMENT des PLAIES: Le sérum physiologique préférable à l'eau savonneuse

Actualité publiée il y a 4 années 3 semaines 5 jours
e-Pansement et NEJM

Combinée à un débridement, l'irrigation est une étape critique pour optimiser la cicatrisation des plaies, par l'évacuation des débris qui peuvent entraver le processus de guérison. Cette étape est particulièrement essentielle dans les soins et la prévention des infections des fractures ouvertes. Actuellement le nettoyage d’une plaie à l'eau savonneuse avant la chirurgie est encore une pratique couramment utilisée. Cette équipe internationale dirigée par des chercheurs de l’Université McMaster, en collaboration avec l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, constate qu'il est moins efficace d'utiliser de l’eau et du savon que de l’eau saline (ou sérum fi). Des données, pour un meilleur débridement

des plaies de fractures ouvertes


, à retrouver dans le New England Journal of Medicine et sur e-Pansement.

Le Dr Rudy Reindl et le Dr Edward Harvey, coauteurs de l'étude et chirurgiens en traumatologie orthopédique à l'Hôpital général de Montréal du CUSM ont mené cette étude chez 2.400 patients, victimes de fractures ouvertes aux bras ou aux jambes, pris en charge dans 41 sites aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Norvège et en Inde. La majorité des patients étaient des hommes, dans la quarantaine, souffrant d'une fracture d'un membre inférieur, causée le plus souvent par un accident de la route. Leurs plaies ont été nettoyées soit avec de l'eau et du savon soit avec une solution d'eau saline, en utilisant un parmi 3 niveaux de pression d'eau (faible, moyen et fort). Ces patients ont été suivis durant 12 mois, et les ré-interventions, infections ou problèmes de cicatrisation des plaies ont été recensés. L'analyse constate :

· qu'une pression très faible d'eau propre est une solution de moindre coût pour laver les fractures ouvertes,

· que le taux de réintervention chirurgicale est plus élevé dans le groupe où du savon a été utilisé.

Des données qui pourraient permettre des économies considérables, surtout dans les pays en développement où les fractures ouvertes sont particulièrement fréquentes. « Il y a une polémique importante au sujet de la meilleure façon d'enlever la saleté et les débris de blessures graves lors de fractures osseuses

», explique le Dr Mohit Bhandari, professeur de chirurgie à l'Université McMaster, auteur principal de l'étude. De plus, il ne semble plus nécessaire d'utiliser de l'eau en forte pression, ce qui rend la pratique beaucoup moins coûteuse.

Sources:

e-Pansement Le sérum physiologique serait meilleur que l'eau et le savon pour nettoyer les blessures

New England Journal of Medicine December 31, 2015 DOI: 10.1056/NEJMoa1508502 Trial of Wound Irrigation in the Initial Management of Open Fracture Wounds

Autres actualités sur le même thème