Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉPRESSION : Le magnésium peut-il la conjurer ?

Actualité publiée il y a 2 années 8 mois 3 jours
PLOS One
Le magnésium, alternative ou complément aux antidépresseurs ?

Présent dans certains aliments comme les légumes verts, le pain et le chocolat, et sous forme de suppléments, le magnésium affecte une grande partie des processus biologiques impliqués dans l'humeur. Cette étude américaine, menée chez des personnes dépressives suggère qu’une supplémentation de 6 semaines permet de réduire les symptômes de dépression. Mais alors que l’étude, présentée dans la revue PLoS ONE n’était pas aveugle -et que donc les participants savaient qu’ils recevaient du magnésium- la question reste ouverte : magnésium ou effet placebo ?

Les chercheurs de l’Université du Vermont ont contacté 1.340 adultes identifiés par leur médecin généraliste comme atteints de dépression légère ou modérée et demandé à 126 adultes ayant accepté de participer, de prendre durant 6 semaines des suppléments de magnésium puis de ne plus prendre cette supplémentation durant une autre période de 6 semaines.  Les patients ont bien entendu poursuivi normalement leur traitement pour la dépression, tout au long de l’étude. Les chercheurs ont surveillé les symptômes de dépression de leurs personnes par entretiens téléphoniques menés toutes les deux semaines. La moitié des participants a été invitée à prendre des suppléments tout de suite, l’autre moitié après 6 semaines.

L’expérience montre que la prise de suppléments de magnésium est suivie d’une réduction des symptômes de dépression : le score de dépression est réduit d’environ 6 points sur une échelle de 0 à 27 : les symptômes de dépression ont été mesurés à l'aide du questionnaire standard (PHQ-9) qui utilise neuf questions pour diagnostiquer et classer la dépression. La dépression légère est caractérisée par un score de 5 à 9, la dépression modérée de 10 à 14, la dépression modérée à sévère de 15 à 19 et la dépression sévère par un score de 20 à 27.

Cet effet d’amélioration constaté avec la prise de suppléments de magnésium, ici après information des participants et qui pourrait donc être lié au moins en partie à « l’effet placebo » n'est pas en dehors du domaine du possible. Car le magnésium est déjà bien documenté pour son rôle dans de nombreux processus biologiques impliqués dans la régulation de l'humeur. D’autant que l’analyse aboutit aux mêmes conclusions, indépendamment de l'âge, du sexe, de la sévérité de la dépression et du traitement suivi contre la dépression. Les chercheurs concluent donc que les suppléments de magnésium peuvent être une alternative rapide, sûre et facilement accessible -ou un complément intéressant - aux médicaments antidépresseurs.

Enfin, il faut citer l'effet secondaire le plus fréquemment signalé avec la supplémentation en magnésium, à savoir la diarrhée (8 participants).

Autres actualités sur le même thème