Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉPRESSION : Le régime alimentaire peut la tenir à distance

Actualité publiée il y a 2 mois 1 semaine 2 jours
Psychosomatic Medicine
Tous les types d'amélioration alimentaire semblent entraîner des effets bénéfiques et globalement similaires sur la santé mentale.

On connait les bénéfices de la pratique de l’exercice contre les symptômes dépressifs, mais le régime alimentaire joue aussi un rôle clé de prévention de la dépression. C’est la démonstration de cette équipe de l’Université de Manchester. Ces données présentées dans la revue Psychosomatic Medicine suggèrent que tous les types d'amélioration alimentaire peuvent entraîner des effets bénéfiques et globalement similaires sur la santé mentale.

 

Cette méta-analyse des données de près de 46.000 participants révèle en effet que les régimes amaigrissants comme les régimes enrichis en nutriments essentiels peuvent tous atténuer les symptômes de la dépression. L’auteur principal, le Dr Joseph Firth, chercheur à l’Université de Manchester et à la Western Sydney University confirme ici, avec son équipe, que l’amélioration de l’alimentation est toujours bénéfique à la santé mentale. Son étude apporte des preuves convaincantes que l’amélioration du régime alimentaire réduit considérablement les symptômes de la dépression ou la prévient chez les personnes ne souffrant pas de troubles dépressifs diagnostiqués.

 

Les effets de l'alimentation sur l'humeur et le bien-être mental : cette méta-analyse des données de 16 essais contrôlés randomisés, portant au total sur 45.826 participants, démontre que :

  • une alimentation plus saine peut stimuler l'humeur mais aussi réduire l'anxiété ;
  • tous les types d'amélioration alimentaire semblent avoir des effets égaux sur la santé mentale, y compris les régimes de perte de poids ;
  • des changements simples (comme l’augmentation des apports de fruits et de légumes, de fibres) suffisent à apporter des bénéfices pour la santé mentale. En particulier, réduire les fast-foods et les sucres raffinés permet de prévenir les effets psychologiques délétères sur l’humeur.

 

 

Ces données ajoutent à la preuve de l’efficacité des interventions portant sur le mode de vie pour lutter contre les troubles dépressifs et de l'humeur. Et lorsqu’en plus, ces interventions alimentaires sont associées à la pratique de l'exercice physique, les résultats positifs contre les symptômes dépressifs sont encore plus marqués. Ensemble, ces données mettent en évidence le rôle central d'une alimentation plus saine et d'une activité physique régulière comme traitement viable « pour aider les personnes de mauvaise humeur » !

S’il est clair qu’en réduisant le surpoids ou l'obésité, l'inflammation ou la fatigue, le régime alimentaire participe aussi à la santé mentale, des recherches supplémentaires restent nécessaires pour examiner les effets des interventions diététiques chez les personnes atteintes de troubles psychiatriques cliniquement diagnostiqués.


Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages