Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

DÉPRESSION POST-PARTUM : L’exercice la conjure aussi !

Actualité publiée il y a 3 mois 1 semaine 6 jours
PLoS ONE
L'exercice peut permettre réduire la dépression post-partum, des exercices d'intensité modérée étant les plus efficaces dans cette indication (Adobe Stock 527863828)

L'exercice peut permettre de réduire voire de prévenir la dépression post-partum, des exercices d'intensité modérée étant les plus efficaces dans cette indication, conclut cette méta-analyse menée par une équipe de la China University of Geosciences (Wuhan). La recherche, publiée dans la revue PLoS ONE, sensibilise ainsi les femmes -et leurs médecins- à l’importance d’une bonne forme cardiorespiratoire, au moins 3 mois avant l'accouchement et bien sûr dans les semaines qui le suivent. Chez les jeunes mères, la pratique de l’exercice physique contribue à éloigner le risque de dépression.

 

L’exercice aérobie (cardio et endurance) est largement connu pour améliorer la santé mentale et réduire les émotions négatives, notamment l’anxiété. Cependant, les données sont mitigées sur son rôle dans la prévention et le traitement de la dépression post-partum. Certaines études montrent des effets positifs sur les symptômes, d'autres concluent à un impact limité, suggérant l’importance de différentes caractéristiques de l’exercice, dont le type, l'intensité et durée.

 

Ici, chez les femmes qui viennent de concevoir, l’efficacité maximum semble obtenue avec une pratique d’intensité modérée, 3 à 4 fois par semaine.

 

L’étude précise les effets préventifs et thérapeutiques de l’exercice sur l’incidence et la sévérité de la dépression post-partum. L’analyse identifie les approches les plus efficaces, afin d’optimiser les recommandations de prescription et de pratique de l’exercice pour ce groupe de population. La revue systématique de la littérature publiée sur le sujet, et sa méta-analyse, soit de 26 études portant au total sur 2.867 participantes révèlent que :

 

  • l'efficacité de l'exercice aérobique dans la prévention et le traitement de la dépression post-partum est supérieure aux soins standards ;

  • l'objectif de l’intervention (prévention ou traitement) qui est « une source d'hétérogénéité » entre les études, devrait être pris en compte par le médecin dans sa prescription ;
  • cependant, quel que soit l’objectif, et les résultats du patient, l’exercice supervisé et la pratique en groupe ou en équipe, donnent de meilleurs résultats, que ce soit pour la prévention ou le traitement de la dépression post-partum ;
  • chez ce groupe spécifique de population, l’intensité modérée sur une durée de 35 ~ 45 min permet des effets plus prononcés qu’une pratique de faible intensité sur 50 ~ 60 min et qu’une pratique à intensité élevée sur 20 ~ 30 min ;
  • un nombre de séances de 3 à 4 par semaine semble optimal – vs moins de séances au cours de la semaine ;
  • le type d'exercice aérobique ne semble pas jouer sur les effets attendus contre la dépression.

 

En conclusion, la pratique de l'exercice aérobique est efficace dans la prévention et le traitement de la dépression post-partum et la pratique optimale, dans cet objectif est plutôt 3 à 4 séances par semaine d’exercice supervisé d’intensité modérée.  

Plus sur le Blog Neuro
Plus sur le Blog Gynéco

Autres actualités sur le même thème