Vous recherchez une actualité
Actualités

DERMATITE ATOPIQUE : Comment en venir à bout quand elle est sévère

Actualité publiée il y a 3 mois 1 jour 20 heures
The Journal of Allergy and Clinical Immunology
La dermatite atopique affecte jusqu'à 18% des enfants et 7% des adultes.

Cette équipe de dermatologues de l’Université du Colorado présente un plan de gestion réussie de la dermatite atopique sévère. Un nouvel examen clinique qui apporte les directives de traitement les plus complètes, sous forme d’algorithme, pour cette forme courante mais invalidante d’eczéma. Un protocole consultable -également par le patient- dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology.

 

La dermatite atopique affecte jusqu'à 18% des enfants et 7% des adultes. En tant que maladie chronique récurrente, la dermatite atopique sévère a de profondes répercussions sur la qualité de vie des patients et de leur famille. De récentes études révèlent que certains patients peuvent éprouver des démangeaisons jusqu'à 18 heures par jour, des troubles du sommeil et accuser des scores de qualité de vie anormalement faibles.

 

Les chercheurs rappellent que l'approbation par l’Agence américaine FDA de médicaments biologiques pour le traitement de la dermatite atopique modérée à sévère a transformé le paysage thérapeutique en soulignant le besoin de lignes directrices claires et complètes. « Cependant, en l'absence de lignes directrices exhaustives analysant les données de la littérature, nous risquons de priver les cliniciens de certaines étapes cruciales dans le plan de soin, dont le traitement par enveloppement humide. Ces étapes doivent être menées avant le lancement du traitement biologique ».

 

Les lignes directrices actuelles concernant la thérapie systémique dans la dermatite atopique sévère restent mal comprises ou non utilisées. Le traitement comprend encore trop fréquemment l'utilisation inappropriée de corticostéroïdes systémiques et d'immunosuppresseurs systémiques non approuvés, et ces médicaments vont réduire la force de la réponse immunitaire du corps. De plus, les directives internationales en matière de traitement diffèrent considérablement d'un pays à l'autre. Cet examen clinique des directives nationales et internationales aboutit à un algorithme complet plus consensuel, permettant de guider les cliniciens dans le traitement de ces patients.

 

Principales étapes de la « feuille de route » :

  • poser un diagnostic correct en évaluant la sévérité de la dermatite ;
  • commencer par les bases des soins de la dermatite atopique, soit l’hydratation appropriée de la peau et l’utilisation d'hydratants et de médicaments topiques ;
  • identifier les irritants et les allergènes ;
  • traiter les infections bactériennes, virales ou fongiques éventuelles ;
  • prendre également en charge les aspects psychosociaux ;
  • développer un plan de soins.

 

 

Un parcours de soin en 3 points :

  • consultation(s) avec un spécialiste de la dermatite atopique ;
  • prise en charge aiguë avec un traitement par enveloppement humide ;
  • en cas d’hospitalisation, traitement par dupilumab biologique systémique et photothérapie.

 

 

« Tout comme pour le patient, dont la vie avec une dermatite atopique sévère peut être incroyablement difficile, pour le clinicien, il peut être très difficile de prendre la maladie en charge. Il est important d'informer nos patients, nos confrères et plus largement les soignants, que nous sommes entrés dans une nouvelle ère passionnante du traitement de la dernatite atopique avec de nouvelles thérapies ciblées approuvées- ou encore à l'étude. », conclut l’auteur principal, le Dr Mark Boguniewicz, professeur au Département de l'allergie-immunologie et de pédiatrie du National Jewish Health de l’Université du Colorado.


Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages