Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE: Au moins 10 minutes de marche après le repas du soir!

Actualité publiée il y a 3 années 1 jour 16 heures
Diabetologia

C’est simple mais efficace, selon cette étude néozélandaise : une promenade de 10 minutes après le repas permet de mieux contrôler sa glycémie, lorsqu’on est diabétique de type 2. Marcher juste après avoir mangé est donc plus efficace - pour le contrôle de la glycémie- que marcher à un autre moment de la journée. Et c’est particulièrement après le dîner, selon ces conclusions présentées dans la revue Diabetologia.

Les chercheurs de l'Université d'Otago ont suivi 41 adultes, âgés de 18 à 75 ans et diabétiques de type 2. Les participants ont été répartis au hasard à l'un des 2 groupes d'intervention, de 14 jours, suivi d'une pause de 30 jours puis permutés sur l'autre intervention, soit :


· Groupe 1 : 30 minutes de marche chaque jour

· Groupe 2 : 10 minutes de marche après chaque repas principal

Les chercheurs ont pris en compte toutes les données alimentaires et d'activité, dont la marche, le temps passé assis et les autres comportements sédentaires via un tracker d'activité porté durant le suivi de l'étude. Le résultat principal était le niveau de glucose dans le sang après un repas (glycémie postprandiale). Ce niveau a été évalué au cours des 3 heures qui suivent un repas aux jours 1, 7 et 14 de chaque intervention.

L'analyse constate qu'une marche plus courte de 10 mn seulement après le repas est plus efficace pour réduire les niveaux de glucose qu'une marche de 30 mn à un autre moment de la journée :

· une marche après les repas permet d'abaisser la glycémie de 12% par rapport à une seule marche par jour,

· cette amélioration est encore plus significative après le repas du soir, durant lequel l'apport glycémique moyen apparaît en moyenne plus élevé, soit une baisse de 22% de la glycémie,

· aucun effet secondaire n'est constaté avec l'une ou l'autre des interventions.

Marcher pour réduire le besoin d'injections d'insuline : faire une courte promenade après chaque repas pourrait ainsi réduire le besoin d'injections d'insuline chez ces personnes diabétiques de type 2. Ainsi les auteurs appellent même à modifier les lignes directrices de pratique de l'activité physique pour inclure spécifiquement une activité post-pandriale, surtout après un repas riche en glucides (pain, riz, pommes de terre et pâtes...). Des résultats donc intéressants et « pratiques » qui, si confirmés par d'autres recherches, pourraient inciter à un changement de mode de vie simple bénéfique aux personnes diabétiques.

Autres actualités sur le même thème