Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE : L’anneau gastrique aussi efficace que la metformine ?

Actualité publiée il y a 1 semaine 3 jours 9 heures
NIH et Diabetes Care
Des données qui semblent même indiquer une supériorité de la chirurgie, en tous cas pour la perte de poids, mais aussi la prise en charge du diabète, sur les médicaments.

Cette étude financée par les National Institutes of Health (NIH) et publiée dans la revue Diabetes Care réaffirme l’intérêt chez certains groupes de patients, de la chirurgie bariatrique, ici par la pose d’un anneau gastrique pour prévenir le pré-diabète et réduire le diabète de type 2.  Des données qui semblent même indiquer une supériorité de la chirurgie, en tous cas pour la perte de poids, mais aussi la prise en charge du diabète, sur les médicaments.

 

Selon l’étude des NIH, les patients atteints de prédiabète ou de diabète de type 2 ayant subi ce type de chirurgie bariatrique pour perdre du poids, présentent une stabilisation de leur maladie.

 

Il s’agit de l’analyse des données de l'étude Beta Cell Restoration through Fat Mitigation study (BetaFat), menée à l'Université de Californie du Sud, Los Angeles dans le cadre d’un projet plus large, le programme Restoring Insulin Secretion (RISE). L’étude BetaFat porte sur la restauration des cellules bêta via la réduction des graisses, chez 88 participants atteints d'obésité légère à modérée et présentant un prédiabète ou un diabète de type 2 récent. La moitié des participants ont été assignés à la procédure d’anneau gastrique, qui consiste à ralentir la digestion par un anneau placé autour de la partie supérieure de l'estomac, les autres participants ont reçu de la metformine, le médicament de première ligne dans la prise en charge des personnes prédiabétiques et atteintes de diabète de type 2 précoce.

 

Anneau gastrique, perte de poids et réduction des marqueurs de diabète : après 2 ans, les participants du groupe « anneau gastrique » ont perdu beaucoup de poids, soit, en moyenne plus de 10 kilos, comparativement à un peu moins de 2 kilos dans le groupe « metformine ». Les deux groupes ont abouti à des améliorations similaires de sensibilité à l'insuline et à une fonction relativement stable des cellules productrices d'insuline, avec de petites améliorations de la glycémie.

 

Ainsi, non seulement la procédure bariatrique a permis une perte de poids importante mais aboutit aux mêmes améliorations de la sensibilité à l’insuline.

Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages