Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

DIABÈTE : Le pancréas artificiel c’est aussi efficace aussi chez les enfants

Actualité publiée il y a 11 mois 2 semaines 1 jour
NEJM
Ce pancréas artificiel destiné aux jeunes enfants, âgés de 2 à 6 ans, démontre ici sa capacité à améliorer leur contrôle de la glycémie (Visuel Adobe Stock 223435832)

Dénommé Control-IQ et issu de recherches effectuées au Center for Diabetes Technology de l'Université de Virginie (UVA), ce pancréas artificiel destiné aux jeunes enfants, âgés de 2 à 6 ans, démontre ici dans le New England Journal of Medicine (NEJM), sa capacité à améliorer le contrôle de leur glycémie : cet essai démontre que le dispositif apporte plusieurs heures par jour supplémentaires dans la « fourchette cible » de la glycémie.

 

3 heures de plus par jour dans la plage cible, c’est l’avantage précis de ce pancréas artificiel développé à l'origine au Centre de technologie du diabète de l'Université de Virginie. Le système Control-IQ, fabriqué par Tandem Diabetes Care et déjà approuvé chez l’Enfant par l’Agence américaine FDA, Sur la base des résultats de 2 précédentes études, confirme donc aujourd’hui son efficacité,...

...à surveiller et réguler automatiquement la glycémie chez l’Enfant.

L’un des auteurs principaux de l’étude, le chercheur Marc D. Breton, précise que « après le succès retentissant de la technologie Control-IQ chez l’Enfant âgé de 6 ans et plus, il est très gratifiant de voir les patients les plus difficiles à aider, en bénéficier et de pouvoir mettre le dispositif à la disposition de la population la plus large possible ». Le pancréas artificiel est doté d'une pompe à insuline qui utilise des algorithmes de contrôle avancés basés sur les informations de surveillance de la glycémie du patient pour ajuster la dose d'insuline en fonction de ses besoins.

 

L'étude, multisites, est menée auprès de 102 enfants âgés de 2 à 6 répartis au hasard pour utiliser le système de pancréas artificiel pendant 13 semaines ou assignés au groupe de contrôle. Tous les participants ont maintenu leurs routines quotidiennes régulières pendant l'étude. L’expérience montre que :

 

  • en moyenne, le temps passé par les participants avec pancréas artificiel dans la plage glycémique cible est supérieur d'environ 12 % vs témoins ;
  • le contrôle nocturne de la glycémie est amélioré, ce qui est particulièrement important, une hypoglycémie grave et non maîtrisée pouvant entraîner des convulsions, le coma ou même le décès ;
  • la sécurité du dispositif est également démontrée : sur les 68 participants ayant reçu le pancréas artificiel, seuls 2 cas d'hypoglycémie sévère ont été recensés, vs 1 un dans le groupe témoin ;
  • 1 cas d'acidocétose diabétique dans le groupe pancréas artificiel a également été relevé, causé par une défaillance du mince tube en plastique qui relie la pompe à insuline au corps du patient ;
  • l’éducation thérapeutique des patients « équipés » a pu être effectuée à 90 % en ligne ; « ce qui met en évidence la facilité d'utilisation de la technologie et son potentiel important dans les zones sans accès facile aux endocrinologues », relèvent les chercheurs.

 

En fin de compte, la technologie a considérablement amélioré la glycémie tout en préservant la sécurité des patients, y compris les plus jeunes et en atténuant l'anxiété de leurs familles concernant les niveaux de glucose, en particulier pendant la nuit.

Plus sur le Blog Diabète
Plus sur le Blog Gynéco

Autres actualités sur le même thème