Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

DIAGNOSTIC : Un test sur puce qui en 3 mn identifie les virus

Actualité publiée il y a 3 mois 2 semaines 3 jours
Lab on a Chip
Ce test génétique qui prend la forme d’un laboratoire sur puce (lab on a chip) est capable d’identifier les virus en trois minutes (Visuel Adobe Stock 443536869)

Ce test génétique qui prend la forme d’un laboratoire sur puce (lab on a chip) est capable d’identifier les virus en 3 minutes seulement, avec une précision très élevée. Créé au départ pour le COVID, il pourrait être utilisé pour détecter une large gamme d'agents pathogènes ou de maladies, et même le cancer. Ce dispositif, documenté dans la revue spécialisée Lab on a Chip, est une illustration des avancées considérables des technologies diagnostiques liées notamment aux progrès de la miniaturisation et à l’intégration des modèles d’intelligence artificielle.

 

Les bioingénieurs et les virologues de l’Université de Bath écrivent que LoCKAmp, ce nouveau test sur puce et sous forme de circuit imprimé est d’abord le « test COVID le plus rapide au monde ». Il a en effet été démontré que LoCKAmp permet une détection peu coûteuse mais surtout ultra-rapide du COVID à partir d’écouvillons nasaux. La technologie apparaît de plus, à fort potentiel pour la détection de multiples agents pathogènes.

Le test sur puce LoCKAmp fonctionne en libérant et en amplifiant rapidement le matériel génétique d'un échantillon d'écouvillon nasal

puis en effectuant une réaction chimique qui produit le résultat, consultable en quelques minutes via une application pour smartphone. Contrairement aux tests de dosage à flux latéral, couramment utilisés pendant la pandémie -capables d’identifier des biomarqueurs caractéristiques de l’infection-, le LoCKAmp utilise des techniques de test génétiques, assez similaires à celles des tests PCR mais permettent des résultats beaucoup plus rapides.

Avec des résultats délivrés en 3 minutes, LoCKAmp est bien le test COVID-19 documenté, le plus rapide r à ce jour.

L’un des auteurs principaux, le Dr Despina Moschou, de l’Université de Bath, expert en bio-ingénierie et en technologies biomédicales confirme cet avantage : « Nous étions convaincus de pouvoir créer un dispositif portable et peu coûteux capable d’effectuer l’identification génétique d’un virus, comme un test PCR, mais en quelques minutes. Nous l’avons fait et nous constatons aujourd’hui qu’il fonctionne en seulement 3 mn ».

 

Fabriqué à partir de composants couramment disponibles et de cartes de circuits imprimés, LoCKAmp pourrait être fabriqué à grande échelle rapidement et à faible coût, offrant ainsi une nouvelle option diagnostique efficace des virus. Le test pourrait être produit pour un coût unitaire de 50 € puis, en cas de production de masse,

son coût pourrait être réduit à environ 50 centimes d’euros…

Comment ça marche ? Une fois qu'un échantillon d'écouvillon nasal est ajouté, le LoCKAmp pompe le liquide à travers de minuscules canaux « microfluidiques » transparents superposés sur le circuit imprimé, au-dessus de radiateurs en cuivre d'à peine 0,017 mm d'épaisseur. Ceux-ci chauffent l’échantillon, libérant le matériel génétique ARN du virus. Celui-ci est ensuite chauffé et traité avec des produits chimiques RT-LAMP pour encourager la multiplication. Si l’ARN spécifique du virus est présent dans l’échantillon amplifié, il émet une fluorescence sous la lumière – ce signal est ensuite utilisé pour indiquer que le test est positif. Son efficacité a déjà été confirmée par des tests réalisés avec des écouvillons de patients COVID-19.  

 

L’équipe de recherche discute déjà avec différents partenaires universitaires et commerciaux pour passer LoCKAmp en phase de production.

Plus sur le Blog Diagnostic

Autres actualités sur le même thème