Vous recherchez une actualité
Actualités

DIAGNOSTIC : Une microscopie pour réduire les chirurgies du cancer du sein

Actualité publiée il y a 3 années 5 mois 1 semaine
Science Advances

Cette nouvelle technique de microscopie développée à l’Institut de technologie de Californie (Caltech) et documentée dans la revue Science Advances va permettre de réduire les chirurgies répétées chez les patientes atteints de cancer du sein : ces ingénieurs en imagerie optique permettent en effet aux chirurgiens d’obtenir confirmation qu’ils ont « coupé » toute la tumeur, ce qui élimine le besoin de nouvelles interventions.

Aujourd'hui, en cas de chirurgie conservatrice, une intervention qui vise à éliminer toute la tumeur tout en conservant autant de tissu mammaire non endommagé que possible, le tissu retiré est envoyé pour analyse en laboratoire afin de mettre en évidence les caractéristiques clés de la tumeur. Si des cellules tumorales sont présentes à la surface du tissu prélevé, cela peut indiquer qu'une partie de la tumeur n'a pas été retirée. La patiente devra donc subir une nouvelle intervention. Ainsi, après 1 ou 2 semaines d'attente de résultats, 20 à 60% des patientes apprennent qu'elles devront subir une deuxième opération.


L'idée de ces scientifiques est de réduire cette attente à « 0 », grâce à une technique de microscopie photoacoustique en 3D qui permet d'analyser la tumeur directement en salle d'opération et de vérifier si toute la tumeur a bien été enlevée. La microscopie photoacoustique, ou PAM, excite un échantillon de tissu avec un laser à faible énergie, ce qui fait vibrer le tissu. Le système mesure les ondes ultrasonores émis par le tissu vibrant. Parce que les noyaux vibrent plus fortement que le matériau environnant, le PAM révèle la taille des noyaux et la densité des cellules. Le tissu cancéreux tend à avoir des noyaux plus gros et des cellules plus densément enveloppées. Bref, PAM produit des images capables de mettre en évidence des caractéristiques cancéreuses en temps réel.

Des applications possibles au-delà des tumeurs du sein : ces travaux présentent un intérêt évident pour toutes les tumeurs excisées, du mélanome au cancer du pancréas. PAM est de plus très rapide et permet une analyse en 3 heures (vs 7 heures pour la microscopie traditionnelle). Et, en ajoutant une répétition plus rapide des impulsions laser et une image parallèle, PAM peut analyser en …10 minutes ou moins. Enfin, pare que le dispositif ne touche jamais directement le patient, les obstacles réglementaires avant approbation de l'Agence américaine FDA pour les chirurgiens, sont réduits. Bref ce nouvel outil de diagnostic pourrait voir le jour en pratique clinique d'ici quelques années.

17 May 2017 DOI: 10.1126/sciadv.1602168 Fast label-free multilayered histology-like imaging of human breast cancer by photoacoustic microscopy (Visuel “Terence T. W. Wong, auteur principal avec microscope photoacoustique au Caltech Optical Imaging Laboratory@Caltech)

Retrouvez toute l'actualité médicale et scientifique en Cancérologie sur Cancer Blog

Autres actualités sur le même thème