Vous recherchez une actualité
Actualités

EBOLA: Découverte de nouveaux anticorps puissants contre le virus

Actualité publiée il y a 3 années 7 mois 3 semaines
Science

Cette recherche de scientifiques du Scripps Research Institute qui identifie un nouveau groupe d'anticorps puissants pour lutter contre le virus Ebola ouvre une fenêtre considérable sur la réponse immunitaire humaine au virus. Avec des implications tout aussi considérables : plus de 300 anticorps monoclonaux réagissent avec le virus Ebola et 77% d’entre eux présentant un potentiel prometteur pour de neutraliser le virus Ebola. Donc une découverte prometteuse pour le développement de thérapeutiques et de vaccins, présentée dans la prestigieuse revue Science, alors que l’épidémie d’Afrique de l’Ouest se poursuit avec de récents cas au Libéria, après avoir entrainé plus de 11.500 décès.

L'étude isole non seulement, à partir du sang d'un survivant de l'épidémie plus de 300 anticorps monoclonaux qui réagissent avec la glycoprotéine de surface du virus mais révèle aussi un site de vulnérabilité jusque-là inconnu du virus.

Le virus a ses points faibles : plusieurs points faibles dans la structure du virus sont ainsi percés à jour. Ce sont ces mêmes sites que les anticorps peuvent cibler pour neutraliser le virus. Cependant, le système immunitaire a besoin d'un certain nombre de processus et…de temps pour produire les bons anticorps contre ces sites et c'est ce qu'il conviendra de booster pour parvenir à des traitements et des vaccins efficaces. En particulier, ici, en utilisant la microscopie électronique (visuel ci-contre), les chercheurs identifient le « talon d'Achille » du virus.

Un cocktail d'anticorps se montre déjà d'une certaine efficacité. Mené en collaboration avec la biopharma Mapp Inc., « zmapp ™ » ou la combinaison de 3 anticorps se montre ici efficace dans des essais sur les primates et expérimentaux chez des patients atteints. L'objectif est donc aujourd'hui d'optimiser ce cocktail avec d'autres anticorps par exemple. Car ces nouveaux résultats ouvrent un nouveau potentiel : plus de 7% des nouveaux anticorps identifiés montrent une activité contre le virus Ebola, et plusieurs d'entre eux, une protection significative chez la souris.

Autre perspective, devancer les éventuelles mutations du virus : la connaissance de tout ce spectre d'anticorps va permettre aussi de concevoir des traitements secondaires en cas de mutation du virus. Alors que le virus Ebola mute rapidement, connaître son site de vulnérabilité va contribuer aussi à pouvoir neutraliser plusieurs souches différentes du virus.

Source: Science 18 Feb 2016 DOI: 10.1126/science.aad5788 Isolation of potent neutralizing antibodies from a survivor of the 2014 Ebola virus outbreak Plus de 20 études sur Ebola Lire aussi: EBOLA: Retourner sa capacité de mutation contre lui -

Autres actualités sur le même thème