Vous recherchez une actualité
Actualités

MODE DE VIE: Pourquoi tous les seniors devraient avoir un chien

Actualité publiée il y a 3 années 5 mois 4 semaines
The Gerontologist

Vivre avec un chien, c’est faire 10 ans de moins, avait déjà suggéré cette précédente étude écossaise qui estimait donc jusqu’à 10 années, le gain de vie en bonne santé apporté par ce choix de mode de vie. Un chien c’est 12% d’activité physique en plus mais c’est aussi un ami avec tous les bénéfices affectifs et psychologiques associés. Cette nouvelle étude de l’Université du Missouri-Columbia, publiée dans la revue The Gerontologist, montre que les personnes âgées qui vivent ce lien solide avec leur animal de compagnie ont tendance à vivre mieux et plus longtemps.

Rappelons juste la recommandation standard de pratique de l'activité physique pour les adultes de tous âges, soit 150 minutes ou plus d'activité physique modérée par semaine. Chez les adultes âgés de 60 ans ou plus, la marche est la forme la plus courante et prioritairement recommandée d'activité physique car sa pratique est aisée, d'intensité adaptable, à faible impact physiologique et ne nécessite pas ou peu d'équipement. Marcher pour promener son chien est naturellement associé à un indice de masse corporelle plus faible et moins de visites chez le médecin. Un soutien affectif, physique et social: Rebecca Johnson, professeur de médecine vétérinaire à l'université du Missouri et son équipe ont exploré ces associations entre les propriétaires de chiens, la qualité de leur lien avec leur animal de compagnie et leurs comportements et résultats de santé, à travers l'analyse des données de la cohorte 2012 Health and Retirement study. L'étude comprenait des données sur les interactions homme-animal, l'activité physique, la fréquence des visites chez le médecin et les résultats de santé des participants. L'analyse montre que


· vivre avec un chien est associé à une meilleure santé physique chez les personnes âgées,

· les personnes avant un lien très solide avec leur animal de compagnie passent plus de temps à se promener avec eux et donc pratiquent plus la marche,

· qu'enfin, promener son chien contribue à mieux « socialiser » non seulement avec les autres maîtres mais aussi sa communauté de vie.

L'idée des auteurs serait donc d'intégrer des animaux de compagnie dans les maisons ou centres de retraites pour favoriser ce soutien affectif, physique et social. Au-delà, les auteurs imaginent que si tous les seniors adoptaient un animal de compagnie, cela se traduirait par une réduction de la hausse des dépenses de santé liée au vieillissement de la population.

Autres actualités sur le même thème