Vous recherchez une actualité
Actualités

EXERCICE PHYSIQUE : No pain, no gain ? c'est tout le contraire !

Actualité publiée il y a 4 années 3 mois 3 semaines
PLoS ONE
Le bon exercice, c’est celui qui passe par une expérience psychologique réussie

C’est une nouvelle étude à montrer que le plaisir de la pratique est en soi un facteur de pratique et qu’un effort douloureux est quant à lui un frein à la poursuite de l’exercice physique. Le bon exercice, c’est celui qui met de bonne humeur, révélait il y a peu une recherche de l’Université du Connecticut. Le bon exercice, c’est celui qui passe par une expérience psychologique réussie, soulignait une autre étude. Cette équipe de l’Université de Fribourg réitère, dans la revue PLoS ONE, en montrant que l’on trouve le sport moins difficile quand on se sent sportif et quand on réalise ses bénéfices. Bref, le sport a son effet placebo.

Si le sport est vécu comme un pensum, c'est une raison suffisante pour renoncer quand il s'agit de s’y mettre. En revanche, le sport doit-il vraiment faire transpirer ? Encore une fois, tout est question de psychologie individuelle, expliquent le psychologue Hendrik Mothes de l'Université de Fribourg. En réalité, les attentes de chacun et la perception des bénéfices du sport ont une influence majeure sur la conception de sa pratique.

L’équipe a invité 78 hommes et femmes, âgés de 18 à 32 ​​ans à pratiquer sur un vélo stationnaire pendant 30 minutes. Au préalable, les participants ont renseigné à quel point ils se trouvaient « athlétiques » et, durant l’exercice devaient renseigner le niveau d'effort éprouvé. Juste avant l'exercice, certains des participants ont visionné des vidéos mettant en avant les effets positifs du vélo sur la santé. D’autres ont visionné des vidéos montrant les bénéfices de pratiquer avec un maillot « de compression ». L’expérience montre,

-qu’une attitude positive, avant l’exercice, rend l'entraînement beaucoup moins difficile ;

-Et plus les participants s'estiment sportifs, plus cet effet s’avère significatif ; en revanche pour les participants qui s’estiment peu athlétiques, un état d’esprit positif ne contribue pas à réduire la perception de l’effort.

-Le maillot de compression, en revanche, fait la différence chez les participants peu sportifs. Quand ils le portent pour pratiquer, l’effort semble moins difficile…

 

Bref, il existe aussi une sorte d'effet placebo dans le sport. Pour ceux qui ont l’esprit sportif et la conviction que le sport est bénéfique, pratiquer est un plaisir plus qu’un effort.  Et pour tous ceux qui ne se considèrent pas comme de grands sportifs, un équipement -ou un bon coach- peuvent faire la différence et rendre le sport plus agréable. Il s’agit donc d’y croire.

Autres actualités sur le même thème