Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

MALADIE CARDIAQUE : Le médicament qui facilite l’exercice et les activités quotidiennes

Actualité publiée il y a 1 mois 16 heures 44 min
NEJM
Ce candidat, développé pour le traitement de la cardiomyopathie hypertrophique, permet à ces patients d’utiliser beaucoup plus d'oxygène pendant l'exercice ou l’activité (Visuel Adobe Stock 163069799)

Ce nouveau médicament facilite l'exercice et les tâches quotidiennes pour les patients souffrant de maladies cardiaques courantes, conclut cet essai clinique international, mené par une équipe de cardiologues de l'Oregon Health & Science University (OHSU). Ce candidat, développé pour le traitement de la cardiomyopathie hypertrophique (CMH) -épaississement et rigidité des parois des ventricules-, permet à ces patients d’utiliser beaucoup plus d'oxygène pendant l'exercice ou l’activité. De nouvelles données publiées dans le New England Journal of Medicine (NEJM) et présentées lors de l’European Society of Cardiology’s Heart Failure 2024 meeting, qui confirment à ce stade de phase III, les promesses de ce médicament expérimental.

 

La CMH touche environ 1 personne sur 500 et constitue l’une des causes les plus courantes de mort subite chez les jeunes et les athlètes en bonne santé. Souvent causée par des mutations génétiques héréditaires, elle épaissit les muscles cardiaques et altère le fonctionnement du cœur. Cela provoque un essoufflement et réduit la capacité des personnes à pratiquer l’exercice. La forme obstructive de la CMH, via l'hypertrophie du septum, la paroi qui sépare les 2 ventricules cardiaques obstrue en partie la zone où le sang s'éjecte dans l'aorte et réduit ainsi le flux sanguin hors du cœur.

 

L'étude est un essai randomisé de phase III en double aveugle qui évalue le médicament expérimental aficamten, développé pour traiter la forme obstructive de la cardiomyopathie hypertrophique (CMH). Environ la moitié des 282 participants à l’essai, atteints de CMH, ont reçu le médicament expérimental, l’autre moitié un placebo. Les scientifiques ont mesuré les niveaux d’oxygène des participants lorsqu’ils pratiquaient sur tapis roulants ou des vélos. L’expérience montre que :

 

  • les participants du groupe d’intervention ont vu leur consommation maximale d'oxygène augmenter de manière significative, soit 1,7 millilitres par kilogramme par minute de plus vs groupe témoin ;
  • le candidat permet donc d’obtenir plus d'oxygène pendant l'exercice ;

  • alors qu’une consommation maximale d’oxygène accrue peut améliorer la capacité d’un patient à être physiquement actif, en pratique, ces patients atteints de CMH et traités par aficamten peuvent plus facilement marcher, effectuer des tâches ménagères et effectuer d'autres activités du quotidien.

 

L’auteur principal, le Dr Ahmad Masri, cardiologue à l'OHSU note qu’a contrario, une consommation réduite d’oxygène peut augmenter le risque de souffrir d’insuffisance cardiaque, nécessiter une transplantation cardiaque et de mourir. « Ces résultats d’essai clinique suggèrent qu’aficamten est un traitement prometteur pour la CMH ».

 

D’autant que les options de traitement restent limitées : elles comprennent la chirurgie visant à éliminer l'excès de muscle cardiaque. En 2022, l’Agence américaine Food and Drug Administration (FDA) a également approuvé le mavacamten comme premier médicament conçu pour cibler la cause sous-jacente de la CMH obstructive. Cependant, le mavacamten induit des effets indésirables, et peut augmenter le risque d’insuffisance cardiaque et interagir dangereiusement avec plusieurs médicaments couramment utilisés.

Des recherches sur la thérapie génique sont également en cours.

 

L’équipe qualifie de « passionnante » cette initiative de recherche pour traiter la CMH : « Nous serons bientôt en mesure d'offrir aux patients d'autres options de traitement ».


Autres actualités sur le même thème